Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : le manifeste électoral de Jacob Zuma

Afrique du Sud : le manifeste électoral de Jacob Zuma

Afrique du Sud

Le Congrès National Africain (ANC) conduit par Jacob Zuma lance ce samedi un manifeste électoral à Port Elizabeth. Un congrès d’urgence pour mobiliser les partisans du parti au pouvoir qui risque de perdre les élections municipales d’août prochain, au regard des scandales auxquels est confronté le président.

Perdre un siège dans la municipalité de Mandela Bay, bastion de la lutte anti-apartheid, serait doublement embarrassant pour Jacob Zuma et son parti.

Le président fait de plus en plus face aux appels à la démission du parti depuis qu’il a été reconnu coupable d’avoir violé la Constitution en utilisant des fonds publics à des fins personnelles. Jacob Zuma a clamé sa bonne foi affirmant qu’il rembourserait une partie des 16 millions de dollars utilisés pour les travaux de sa résidence de Nkandla. Néanmoins, il s’est refusé à quitter le pouvoir comme l’exigeaient ses opposants.

Jacob Zuma a échappé à la destitution le 05 avril dernier à la suite d’une motion de censure déposée par l’opposition. La majorité des sièges tenus par son parti ayant plaidé en sa faveur (249 sur 400 sièges à l’Assemblée nationale). Il pourra donc continuer d’exercer librement jusqu‘à la fin de son second mandat en 2019.

Un sondage effectué en 2015 ne le donnait pas favori dans le Mandela Bay : 43 % des voix (ANC), contre 42 % pour l’opposition et 15 % pour les électeurs indécis.

“Ce serait une victoire extrêmement symbolique si l’ANC perd. Cela serait un message très fort à l‘échelle nationale et même au sein de son parti, les gens ont perdu tout espoir en lui”, a déclaré Joleen Steyn-Kotze, professeur à l’université métropolitaine Nelson Mandela de Port Elisabeth.

Pourtant en 2011, l’ANC arrivait en tête avec 52 % des voix contre 40, pour l’Alliance démocratique, principal parti de l’opposition.

Appel à l’union

Le meeting de ce samedi sera l’occasion pour Jacob Zuma de rappeler aux électeurs la lutte menée pour mettre fin à l’apartheid. Une lutte gagnée avec l’ANC et qui reste son cheval de bataille pour convaincre les populations.

Autres points à l’ordre du jour, la lutte contre la corruption, la création d’emplois et l’amélioration des conditions de travail.

“Le Cap oriental occupe une place importante dans l’ANC qui est l‘épicentre de la lutte pour la liberté. Les populations continuent de montrer leur confiance envers le parti, tout en reconnaissant ses faiblesses et ses plus grands défis dans certains domaines”, a déclaré vendredi le secrétaire général de l’ANC, Gwede Manthase.

Et malgré ces appels à la confiance du parti, Jacob Zuma reste contesté par l’opposition (Alliance Nationale) et la société civile qui ont organisé des marches de protestation dont la dernière date de ce vendredi à Johannesburg. Une manifestation qui a rassemblé près de 9 000 personnes d’après les organisateurs.

Voir plus