Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Présidentielle tchadienne : des élections "crédibles et transparentes" selon l'Union africaine

Présidentielle tchadienne : des élections "crédibles et transparentes" selon l'Union africaine

Tchad

Mardi, à Ndjamena, une mission de l’instance continentale faisant le point sur cette élection a estimé que dans l’ensemble elle avait permis aux électeurs “de choisir librement leurs dirigeants”, malgré quelques anomalies dans son déroulement.

D’après le rapport de l’UA, dans seulement “81% des bureaux de vote visités, le président du bureau de vote s’est assuré que l’urne était vide” à l’ouverture. En outre, la mission déplore le fait que dans 10 % des bureaux de vote visités, le secret du vote n‘était pas garanti”. Elle critique aussi la non-maîtrise des opérations électorales” par les agents électoraux, notamment “dans la technique du dépouillement”, et les défauts d‘éclairage dans certains bureaux de vote, à la tombée de la nuit. Toutefois, les observateurs restent optimistes :

“La mission d’observation de l’Union africaine estime que ces élections ont été crédibles et transparentes estime Dioncounda Traoré, chef de la mission d’observation de l’Union africaine au Tchad . Et je le répète, nous estimons nous sur la base des observations que nous avons été amenés à faire, que ces élections se sont déroulées dans un climat calme et serein, et qu’elles ont été crédibles et transparentes. Nous avons noté aucun incident, ni aucun comportement qui puisse nous faire penser à croire qu’il y a eu des fraudes, qu’il y a eu des incidents.”

C’est dire que, malgré les accusations de l’opposition qui fait état de bourrages d’urnes et d’achats de cartes d‘électeurs dans ce pays sous-développé, le chef de la mission de l’UA a estimé que le scrutin s‘était déroulé “sans aucune fraude”.

Treize candidats étaient en lice dont l’actuel président Idriss Deby Itno, qui se présentait pour un 5e mandat après 26 ans de pouvoir. Les résultats provisoires de la présidentielle doivent être publiés dans deux semaines par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dont la société civile s’est retirée en raison du maintien en détention de cinq de ses leaders depuis 3 semaines.

Suivez-nous sur nos comptes Twitter et Facebook
Voir plus