Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La lutte contre la corruption, le défi majeur du nouveau gouvernement malgache

La lutte contre la corruption, le défi majeur du nouveau gouvernement malgache

Madagascar

Le nouveau Premier ministre malgache a officiellement pris fonction, ce mercredi. Olivier Solonandrasana Mahafaly a déjà indiqué qu’il faisait de la lutte contre la corruption sa priorité.

La passation de service entre Olivier Solonandrasana Mahafaly et son prédécesseur Jean Ravelonarivo s’est faite ce mercredi dans la capitale malgache, Antananarivo. C‘était la toute première apparition publique du nouveau Premier ministre malgache, depuis sa nomination à la tête du gouvernement, le dimanche 10 avril. L’homme de 51 ans n’est pas un novice dans l’arène politique. Avant d’atterrir à la Primature, il occupait le département de l’Intérieur et de la Décentralisation.

Olivier Solonandrasana Mahafaly a été nommé deux jours après l’annonce de la démission controversée de son prédécesseur Jean Ravelonarivo. Ce dernier avait nié avoir démissionné de son poste quelques heures après que la présidence de la République a annoncé son départ. Une sortie qui a obligé le président Hery Rajaonarimampianina à réagir dimanche dernier pour clarifier la situation et maintenir ses déclarations concernant cette démission de son désormais ex-Premier ministre.

Pendant plusieurs semaines, la presse malgache faisait état d’un conflit entre l’ancien chef du gouvernement, qui était en poste depuis janvier 2015, et le président Hery Rajaonarimampianina. Pour comprendre l’imbroglio autour de cette démission, certaines sources affirment que le président de la République aurait demandé au préalable à Jean Ravelonarivo de signer une démission en blanc avant de le nommer à la tête du gouvernement. Elles prétendent par ailleurs que c’est ce document que la Présidence a fait valoir pour annoncer la démission de M. Ravelonarivo, vendredi dernier.

La situation est revenue à la normale dans le pays, ces derniers jours, et le nouveau Premier ministre a pu prendre fonction et décliner sa feuille de route, sur laquelle figure, en priorité, la lutte anti-corruption. “J’ai toujours milité, dans mon ancien département, en faveur de l’intégrité et de la transparence et je voudrais que cette lutte contre la corruption ne soit pas un vœu pieux à la limite du ridicule, mais que ce soit une réalité à Madagascar”, a fait savoir Olivier Solonandrasana Mahafaly.

La composition du gouvernement Mahafaly devrait être connue dans les heures qui suivent sa prise de fonction. Les anciens ministres devraient rempiler, à l’exception du parti d’Andry Rajoelina qui a annoncé son intention de ne pas participer au gouvernement. Pour ce qui est du Premier ministre lui-même, il pourrait encore rester à la tête du département de l’Intérieur et de la Décentralisation, et cumuler ainsi les deux postes.

Voir plus