Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La réunification du Darfour, un enjeu politique

La réunification du Darfour, un enjeu politique

Soudan

La question de la réunification du Darfour divise les groupes rebelles et le régime d’Omar El Béchir, alors que les électeurs sont appelés aux urnes lundi pour se prononcer sur le statut administratif de la région.

Quelque 3.583.105 électeurs se prononceront, lundi, par voie référendaire sur le statut administratif du Darfour. La région de l’ouest du Soudan est actuellement divisée en cinq États, et le référendum devra déterminer si elle reste dans sa configuration actuelle ou va basculer en une seule et unique région. Si le gouvernement d’Omar El Béchir se montre contre la réunification, les rebelles, de leur côté, s’opposent à cette consultation et menacent de la boycotter.

Tout d’abord, ils admettent que la région de l’ouest du soudan est instable et qu’aucun référendum ne pourrait être organisé dans un tel cadre. Pour eux, les forces gouvernementales contrôlent une large partie du Darfour et peuvent mobiliser leurs partisans pour ce référendum, alors que plus de 138.000 personnes ont fui la région en raison des troubles. Depuis plusieurs années, ils n’ont cessé de revendiquer la réunification et l’autonomie de la région. Car ils estiment que le conflit au Darfour est né de la scission de la région en plusieurs États et de la marginalisation du nord du Darfour .

Pour les rebelles de l’armée de libération du Soudan, le référendum ne doit pas être une priorité pour le pouvoir en place mais plutôt le retour des déplacés. Par contre, le régime d’Omar El Béchir soutient que l’intérêt de cette consultation est primordial car elle est inscrite dans l’accord de paix de 2011, signé avec une alliance des factions rebelles favorable à l’autonomie de la région et permettra le retour à la normale.

C’est en 1994 que le gouvernement a divisé pour la première fois le Darfour en trois régions. En 2012, deux nouveaux États ont ensuite été créés pour porter à cinq le nombre de régions, étendues sur 500.000 km2.

Depuis 1997, le Soudan est sous embargo américain à cause du conflit au Darfour. Et le président soudanais est, depuis mars 2009, sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre au Darfour. Et depuis juillet 2010, il est poursuivi pour génocide.

Voir plus