Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'agro-industrie, une solution pour la sécurité alimentaire en Afrique

L'agro-industrie, une solution pour la sécurité alimentaire en Afrique

Côte d'Ivoire

Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan plaide pour le développement de l’agro-industrie pour assurer la sécurité alimentaire, au cœur de la 29e Conférence de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), qui se tient à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

L’Afrique a réalisé d‘énormes progrès dans la lutte contre la faim, ces dernières années. Des avancées encourageantes. Mais pour les experts, le continent doit encore faire plus pour une prise en charge plus efficace de la question. Ce qui, selon les décideurs africains, nécessite une révision des systèmes agroalimentaires capables de répondre plus efficacement aux besoins des populations. Le sujet était au cœur de la rencontre d’Abidjan, qui a réuni une cinquantaine de ministres africains en charge de l’Agriculture. Pour le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, la sécurité alimentaire passe « nécessairement » par la création, par les pays africains, d’infrastructures de base pour le développement d’une industrie agroalimentaire.

Le chef du gouvernement ivoirien plaide, par ailleurs, pour une plus grande implication du secteur privé et l’accompagnement des États aux initiatives privées. « La transformation du système agro-alimentaire sur notre continent ne peut être durable et efficace qu’avec l’implication d’un secteur privé fort dans le développement agricole dans nos pays. Cependant, les États doivent accompagner nécessairement le privé dans le démarrage d’un tissu agro-industriel au niveau de chaque État, en prenant en charge certains investissements de base et amorcer ainsi les premiers tissus du dispositif économique », estime Daniel Kablan Duncan.

Au sortir de cette 29e Conférence régionale de la FAO, les dirigeants africains espèrent trouver de nouvelles stratégies pour une éradication définitive de la faim en Afrique, où intervient la FAO, notamment dans les domaines prioritaires de la sécurité alimentaire et de la nutrition, la lutte contre la pauvreté et l’adaptation au changement climatique. L’organisme onusien a salué les progrès de l’Afrique dans la lutte contre la faim. Présent à l’ouverture de la 29e Conférence régionale, son directeur général a loué les performances réalisées par les dirigeants du continent dans ce domaine. « Durant les 25 dernières années, le taux d’Africains souffrant de la faim est passé de 28 à 20 % malgré le fait que la population totale de l’Afrique a augmenté d’environ 500 millions de personnes. Ce résultat est dû à l’engagement des leaders du continent. », a déclaré José Graziano da Silva.

Voir plus