Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Bénin : Patrice Talon et Boni Yayi jouent la carte de la cordialité

Bénin : Patrice Talon et Boni Yayi jouent la carte de la cordialité

Bénin

Les deux hommes se sont rencontrés peu avant la prestation de serment du nouveau président.

L’accolade que se sont échangés le président sortant Thomas Boni Yayi et le nouveau chef de l‘État Patrice Talon mercredi à Porto-Novo tranche assez nettement avec l’histoire récente de leurs relations personnelles.

Au sortir du huis-clos qu’ils se sont accordé, Boni Yayi a remis une bible à son successeur. Un symbole religieux difficile à interpréter tant les relations entre ces deux proches alliés se sont dégradées ces dernières années.

On se rappelle que Patrice Talon qui a fait fortune dans le coton, entre autres, a financé la campagne de Boni Yayi en 2006 et 2011. Cependant au lendemain de la présidentielle consacrant le dernier mandat de son allié d’alors, il est accusé d’avoir tenté de l’empoisonner.

Des accusations qu’il nie mais qui vont durablement envenimer les relations entre les deux hommes. L’homme d’affaire de 57 ans se réfugie en France pour échapper à la justice béninoise qu’il soupçonne d’avoir été instrumentalisée par le pouvoir. Il ne reviendra au Bénin que courant 2015 après une mesure de grâce présidentielle décrétée par Boni Yayi.

La grâce, oui ! mais pas la réconciliation. L’ancien exilé se voit préférer le Premier ministre sortant Lionel Zinsou que soutient activement Boni Yayi. Il sera néanmoins élu au second tour avec 65,37 % des voix après avoir obtenu le soutien d’une coalition de 24 candidats du premier tour.

>>> LIRE AUSSI TALON PROMET DE RELEVER LE DÉFI DE LA BONNE GOUVERNANCE

Assez pour retourner la machine de l‘État contre Boni Yayi ? Assurément pas, rassure Patrice Talon qui s’est pronconcé sur la question dès les premiers instants de son élection.

Cependant il a fait savoir qu’autant il n’y aura pas de chasse aux sorcières, autant il n’entravera pas le travail de la justice pour protéger quelle que personnalité que ce soit.

Alors que les deux hommes jouent à présent la carte de la cordialité, le nouveau chef de l‘État a pour la première fois passé les troupes en revue au Palais présidentiel de la Marina à Cotonou. Un exercice qui l’a placé, au moins symboliquement, dans la posture institutionnelle qui est dorénavant la sienne.

Voir plus