Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

La Chine et le Nigeria font front commun pour l'amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique

La Chine et le Nigeria font front commun pour l'amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique

Nigéria

La malnutrition coûte à l’Egypte 3,7 milliards par an, soit 1,9% de son PIB, elle coûte 16,5% de son PIB à l’Ethiopie, 5,6% de son PIB à l’Ouganda, et 3,1% de son PIB au Swaziland. D’après le programme alimentaire mondial (PAM) qui fournit ces statistiques, lutter contre la faim est aussi un moyen d’accélérer le développement économique et social d’un pays. Abuja et Pékin ont beau de voir grand, à l‘échelle du continent, à travers la récente signature de ce partenariat.

Un partenariat vient d‘être conclu entre l’institut international d’agriculture tropicale (IITA) basé à Ibadan au Nigéria et l’Académie chinoise des sciences agricoles tropicales (CATAS). Objectif: améliorer la sécurité alimentaire en Afrique et créer des emplois pour la jeunesse du continent.

En clair, les deux parties ont convenu de travailler à l’amélioration des cultures, en particulier le manioc, la banane/plantain, les épices, les légumes et le cacao.

“Nous sommes ravis de cette évolution et nous voulons travailler avec vous. L’IITA s’est engagé à travailler avec l’Académie CATAS pour aider la Chine à lutter contre les virus qui s’attaquent aux cultures tels que la mosaïque du manioc,” a déclaré Alfred Dixon, le représentant du Directeur géneral de l’IITA cité par le site nigérian d’informations Punchng.com.

Cette nouvelle plateforme d‘échanges prévoit également des programmes d‘échanges entre chercheurs et étudiants chinois et africains, en vue d’un renforcement des capacités dans les domaines de l’agriculture et du développement. Il est aussi question d’attirer des financements chinois et internationaux.

En outre, les deux académies ont décidé de travailler avec la ferme agricole privée chinoise Gawal présente au Nigéria. Elle devrait servir de lien entre l’institut nigérian et les fournisseurs de solutions agricoles chinoises.

Cette nouvelle collaboration s’inscrit dans le cadre de la stratégie chinoise de coopération agricole avec le continent et plus généralement du dialogue entre l’Afrique et les pays émergents..

Voir plus