Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : des soutiens de poids pour le gouvernement d'union nationale

Libye : des soutiens de poids pour le gouvernement d'union nationale

Libye

Le gouvernement d’union nationale en Libye a obtenu ce dimanche, deux soutiens de poids : celui de la Compagnie nationale de pétrole et de la Banque centrale.

La Banque centrale ‘‘salue l’arrivée du gouvernement d’union’‘, dans un communiqué, avant d’ajouter, ‘‘il est de notre devoir à nous tous d‘œuvrer sans relâche pour l’unité de notre pays et de redonner espoir à la Libye, en aidant l‘économie par la relance de la production et des exportations pétrolières’‘.

De son côté, Mustapha Sanalla, le président-directeur général de la Compagnie Nationale de pétrole a justifié son soutien par la volonté ‘‘de dépasser les divisions ‘’. Pour lui, le gouvernement d’union nationale, est ‘‘un cadre légal international pour travailler’‘

Il est de notre devoir à nous tous d'œuvrer sans relâche pour l'unité de notre pays et de redonner espoir à la Libye, en aidant l'économie par la relance de la production et des exportations pétrolières.

La Compagnie nationale de pétrole dépendait des autorités non reconnues par la communauté internationale qui contrôlent la capitale depuis 2014.

La donne a donc changé depuis l’arrivée du gouvernement d’union nationale à Tripoli.

Avec ces ralliements, l‘équipe du Premier ministre Fayez al Sarraj, dispose désormais d’une marge de manœuvre sur le plan économique.

Le pétrole est la principale source de revenus du pays. Avec environ 48 milliards de barils, la Libye dispose en effet des plus importantes réserves pétrolières du continent. EN 2011, sa production était estimée à 1,6 million de barils par jour. Mais le secteur de l’or noir est descendu de son piedestal du fait du chaos qui regne dans le pays depuis la chute de Kadhafi.

Moins d’une semaine après son arrivée dans la capitale, le gouvernement d’union engrange plusieurs soutiens politiques et économique.

Jeudi par exemple, une dizaine de villes libyennes lui ont exprimé leur soutien. Reste maintenant au parlement de Tobrouk, qui jouit de la reconnaissance de la communauté internationale, d’adouber l‘équipe de Fayez al Sarraj.

Voir plus