Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La destitution de Zuma débattue à l'Assemblée nationale mardi

La destitution de Zuma débattue à l'Assemblée nationale mardi

Afrique du Sud

Jacob Zuma doit-il être destitué ou non ? C’est à cette question que tenteront de répondre les locataires de l’Assemblée nationale sud-africaine ce mardi. Le président de cette institution, Baleka Mbete, a confié ce dimanche à Reuters que les parlementaires débattront de la motion de censure de Jacob Zuma, posée par l’opposition.

Cette motion d’impeachment fait suite au scandale financier que la presse sud-africaine a dénommée le “Nkandlagate”. Une affaire dans laquelle Jacob Zuma est accusé d’avoir utilisé plus de 17 millions d’euros de l’argent public pour la rénovation de sa résidence privée dans son village natal, Nkandla. Des travaux qui incluaient notamment la construction d’une piscine, d’un poulailler, d’un enclos pour le bétail, d’un amphithéâtre et d’un centre d’accueil des visiteurs.

Jeudi dernier, la Cour constitutionnelle a exigé de Zuma de payer personnellement “la somme déterminée par le Trésor public dans les 45 jours” qui suivent sa décision, l’accusant par la même occasion d’avoir “violé la constitution du pays”. Des allégations auxquelles le président sud-africain a réagi le vendredi lors d’un discours télévisé. De fait, il a reconnu “avoir commis une faute constitutionnelle” et s’est excusé pour les “frustrations et la confusion”. Il a, au demeurant, promis de respecter la décision de la Cour constitutionnelle. En revanche, il a réfuté l’idée d’“avoir voulu violer délibérément la Constitution”.

Les réactions se sont multipliées à l’annonce de l’arrêt de la Cour constitutionnelle. L’opposition, quant à elle, tient le même langage : la destitution pure et simple de Zuma. Un voeu qui sera probablement difficile à réaliser dans un Parlement dominé par l’ANC, le parti au pouvoir.

Voir plus