Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

FMI : inquiétudes autour de la faiblesse des filets de sécurité financière

FMI : inquiétudes autour de la faiblesse des filets de sécurité financière

Crise financière

Les économies mondiales ne sont pas assez équipées pour faire face à une nouvelle crise économique ou financière de grande ampleur, selon l’institution.

Le Fonds monétaire international a récemment publié un rapport qui souligne l’insuffisance des ressources accumulées pour faire justement face à un éventuel dérèglement de l‘économie mondiale.

En cause, la fragmentation des fonds de sécurité rassemblés par les États, les regroupements régionaux et certaines institutions multilatérales. Il s’agit de ce que les spécialistes de la finance appellent les filets de sécurité mondiaux.

Ces dispositifs financiers regroupent plusieurs types de coussins de sécurité qui peuvent être activés en cas de crise. Il s’agit notamment des réserves de change de chaque pays, les ressources du FMI, les accords de swaps bilatéraux mais aussi des fonds issus des accords tels que le mécanisme européen de stabilité.

Ces dispositifs se sont multipliés ces dernières années passant, en termes de réserves de change, de 2 000 en l’an 2000 à près de 12 000 milliards de dollars en 2014, indique le FMI.

Cependant leur trop grande décentralisation pose des problèmes de coordination que le système financier n’a pas encore réussi à prendre en charge.

Pays émergents

Face à l‘éventualité d’une nouvelle crise mondiale, toutes les économies ne sont toutefois pas logées à la même enseigne, peut-on lire dans le rapport.

Les pays émergents tels que ceux des BRICS n’ont qu’un accès limité à ces différents coussins de sécurité. Une éventualité particulièrement inquiétante pour la Chine.

A contrario, les pays occidentaux et le Japon disposent de ressources suffisantes pour trouver rapidement des solutions au cas où leurs indicateurs économiques commenceraient à flancher.