Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Infantino en Bolivie pour deux jours

Infantino en Bolivie pour deux jours

Bolivie

Le nouveau président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Gianni Infantino, est en Bolivie depuis mercredi pour une visite de deux jours.

La tournée sud-américaine de Gianni Infantino se poursuit. La Bolivie, où il est arrivé ce mercredi, est la troisième étape de la visite du nouveau patron du football mondial, après le Paraguay et l’Uruguay. Il a été accueilli à l’aéroport de Cochabamba par le président de la Fédération bolivienne de football et son équipe fédérale. Un accueil royal et plein de symboles pour Infantino, qui s’est senti comme chez lui. « C’est vraiment un grand plaisir d‘être ici avec mes amis boliviens, le président de la Fédération bolivienne de football, Rolando (Lopez) et tout le monde ici. Pour la gentillesse, l’affection … Je me sens à la maison. », a-t-il déclaré à sa descente d’avion.

Le président de la FIFA a ensuite été reçu par le président bolivien Evo Morales, qui n’a pas tari d‘éloges à l’encontre du successeur de Sepp Blatter dont il garde une image plutôt positive. « Nous avons été informés que le frère Infantino représente une nouvelle génération de fonctionnaires internationaux du football. Je pense que cela porte une grande responsabilité à la dignité du football, de continuer à répandre le football dans le monde entier. Le football est au-dessus de l’Organisation des Nations unies. », a dit le président bolivien, qui a ensuite décoré Gianni Infantino de la médaille de l’Ordre national du Condor des Andes, l’une des plus hautes distinctions de la Bolivie.

Un geste fortement apprécié par le président de la FIFA. « Ceci est quelque chose de très important qui remplit mon cœur de gratitude. Je suis reconnaissant envers le président, qui est non seulement un grand président, mais aussi un fan de football », s’est réjoui M. Infantino qui participera à un match amical entre une équipe du président Evo Morales et d’anciens grands noms du football mondial, comme les défenseurs brésilien et espagnol, Cafu et Fernando Hierro.

Voir plus