Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud/Nkandlagate : le gouvernement réagit à la décision de la Cour constitutionnelle

Afrique du Sud/Nkandlagate : le gouvernement réagit à la décision de la Cour constitutionnelle

Afrique du Sud

Le Nkandlagate n’est peut-être pas prêt de connaître son épilogue. La Cour constitutionnelle sud-africaine a sommé le président Zuma de rembourser l’argent public utilisé pour rénover sa résidence privée de Nkandla. Le gouvernement a réagi à cette décision.

Selon la Cour constitutionnelle, le présidnt sud-africain n’a pas respecté la Constitution de son pays. Les juges ont laissé entendre que M. Zuma est constitutionnellement obligé de se soumettre à la décision de l’auditeur public, qui lui avait signifié qu’il devait rembourser l’argent.

« Le président Jacob Zuma a pris note du jugement de la Cour constitutionnelle relatif au rapport de l’auditeur public concernant la résidence présidentielle de Nkandla. Le président réfléchira sur le jugement, en consultation avec le gouvernement et d’autres institutions, afin de déterminer l’action appropriée », a ainsi réagi le gouvernement sud-africain dans un courrier officiel.

Quant à l’EFF (Economic freedom fighters, opposition) de Julius Malema, il continue d’exiger la démission pure et simple de Jacob Zuma. Au cours d’une conférence de presse à Johannesburg, M. Malema a laissé entendre que si le président sud-africain refusait volontairement de quitter le pouvoir, l’EFF passerait à des « étapes pratiques » pour l’y contraindre. Le leader de l’opposition sud-africaine a plusieurs fois accusé de corruption des membres du gouvernement et est un habitué des critiques virulentes à l’encontre de l’ANC (African national congress), le parti au pouvoir.

Le Nkandlagate gène fortement le mandat de Jacob Zuma ainsi que l’ANC, depuis maintenant deux ans. Dix-sept millions d’euros provenant des contribuables sud-africains ont été utilisés pour financer les travaux de rénovation censés « sécuriser » la résidence privée du président Jacob Zuma, dans son village de Nkandla.

Voir plus