Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Malawi : les réfugiés mozambicains affluent dans les camps

Malawi : les réfugiés mozambicains affluent dans les camps

Malawi

La crise humanitaire née de la crise politique au Mozambique inquiète les organismes des Nations Unies.

La situation politico-militaire au Mozambique continue de se dégrader depuis que la Renamo, le principal parti d’opposition a annoncé qu’il comptait reprendre le pouvoir dans six des 11 provinces du pays d’ici fin mars. À ce jour plus de 11.000 Mozambicains qui ont fui les affrontements entre le Frelimo, le parti au pouvoir, et la guérilla de la Renamo ont trouvé refuge au Malawi, indique le HCR. Leur nombre s’est accru en quelques mois mettant dans une position délicate les organismes de l’ONU dans le pays.

Le Malawi, fragilisé par la pire sécheresse de son histoire devrait voir plonger 2.8 millions de sa population dans la faim. N’arrivant pas à s’auto-nourrir, le pays appelle à l’aide internationale. Récemment, le HCR s’est inquiété du confinement des personnes dans les camps. Près de 250 personnes traverseraient chaque jour la frontière, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies. La plupart des réfugiés est cantonnée dans le camp de Kapise au sud du Malawi. Ceux-ci devraient bientôt être relogés dans le camp de Luwani, un camp qui avait servi de centre d’accueil au cours de la guerre civile mozambicaine. Cette situation ne semble pas émouvoir le gouvernement qui n’hésite pas à taxer les réfugiés d’opportunistes, de « délogés » se déplaçant au gré des saisons en vue d’échapper à la sécheresse.

Depuis octobre 2015, la police tente un désarmement par la force de l’ancienne rébellion, la Renamo. Cette dernière a conservé une branche armée et s’insurge contre les perquisitions de l’armée dans son quartier général et dans la résidence de son leader, Alfonso Dhlakama à Maputo. Le principal opposant est introuvable, il serait réfugié dans les montagnes du Gorongosa et entretiendrait le mystère sur sa position. Les élections générales de 2014 ont été remportées par le parti au pouvoir. Mais, l’opposition avait contesté les résultats qui avaient vu le triomphe de Filipe Nyusi. Cette situation provoque de récurrents affrontements entre les deux camps.

Voir plus