Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ghana : trois ex-policiers sud-africains expulsés

Ghana : trois ex-policiers sud-africains expulsés

Sécurité

Trois anciens policiers sud-africains arrêtés par le BNI (Bureau of National Investigations) ont été expulsés du Ghana vers l’Afrique du Sud, selon une information rapportée par leur avocat, maître Atta Akyea.

Ce mardi, le commandant Chris Hazis, 54 ans, l’adjudant Denver Dwayhe, 33 ans et le capitaine Mlungiseli Jokani, 45 ans, ont embarqué à bord d’un avion sud-africain à l’aéroport international de Kokota, au Ghana. Sur ordre des autorités ghanéennes, ces trois anciens policiers sud-africains ont été rapatriés à Johannesburg.

Les trois hommes ont été détenus au Ghana pendant environ une semaine. Ils sont soupçonnés d‘être impliqués dans une affaire de tentative de meurtre. Ils avaient bénéficié d’une libération sur caution, mais le BNI se refusait à les libérer, et ce, jusqu‘à leur expulsion du territoire ghanéen ce mardi. Leurs visas ont été invalidés par les services d’immigration du Ghana et leur séjour a été réduit.

Ils avaient été auparavant contactés par le candidat de l’opposition à la présidentielle de cette année, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, leader du NPP (Nouveau parti patriotique), dans le but de constituer sa garde rapprochée.

Hazis, Dwayhe et Jokani ont été arrêtés à l’Hôtel El-Capitano à Agona Duakwa, dans la région centrale. Leur interpellation a soulevé le courroux des membres du NPP, qui voient en cela une tentative du pouvoir de saper la sécurité de leur candidat, à moins de huit mois de la présidentielle.

Quant au ministère ghanéen de l’Intérieur, il est plutôt convaincu que la présence des trois suspects pourrait nuire au bon déroulement du scrutin présidentiel de novembre prochain.