Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Ghana : la Pâques célébrée en hauteur

Ghana : la Pâques célébrée en hauteur

Ghana

En marge des traditionnelles cérémonies réligieuses et festives organisées lord du week-end pascal, les amateurs de la parapente se sont de nouveau réunis au Ghana pour s’adonner à leur pratique.

Le festival de Parapente a été lancé le vendredi saint depuis les sommets de la montagne Odwenanoma dans l’est du pays.

Depuis 11 ans, toutes les routes menant à la ville de Nkwakwa , située au pied de la montagne, sont prises d’assaut par les touristes et les curieux.

Cette expédition annuelle qui dure trois jours fait le bonheur des locaux, tous les hôtels sont réservés un mois à l’avance, et les restaurants et chauffeurs de taxi l’attendent généralement avec beaucoup d’impatience.

Les Parapenteurs se recrutent essentiellement parmi les étrangers, mais les officiels du ministère du tourisme ont intensifié les efforts pour former des sportifs ghanéens. Cette année, parmi les 15 participants, il y avait Jonathan Quaye, âgé de 34 ans.

les Kwahu, heureux de recevoir

La fête de Pâques est une occasion pour le peuple Kwahu d’accueillir du monde.

Les Kwahu encore appelés Okwahu  ont pour dialecte le Twi qui émane de la langue Akan, dans l’est du Ghana.

Originellement fermiers, ils se sont lancés au fil des ans dans le commerce et aujourd’hui, ils sont de grands opérateurs économiques dans les principales villes commerciales à travers le Ghana.

Les natifs profitent généralement de la tenue du festival pour rentrer à la maison, mais aussi pour réfléchir sur le développement de leur localité.

Pendant des années, les festivités ont tourné autour des concerts et des shows dans les rues, mais c’est en 2005 que le ministre du Tourisme a introduit le Parapente, les randonnées à pied et un carnaval.

source: Destination Ghana

prendre son envol

La première compétition de parapente s’est tenue en 2005, avec un très peu d’enthousiasme observé chez les Ghanéens. Le sport était relativement nouveau pour beaucoup, le coût du vol n‘était pas accessible et certains avaient des réserves liées à leurs croyances.

Onze ans plus tard, les choses ont radicalement changé. En 2015, 212 vols ont été effectués, 40 Ghanéens étaient de la partie, 55 Allemands, 36 Américains 36 et 12 Japonais.

La 11e édition a attiré près de 10.000 personnes. Cette année, la sécurité a été renforcée en raison de crainte d‘éventuelles attaques terroristes après les attentats perpétrés à Grand Bassam en Côte d’ivoire et au Radisson Hotel au Burkina Faso.

Voir plus