Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Nigeria : les autorités incitent les populations à consommer les produits locaux

Nigeria : les autorités incitent les populations à consommer les produits locaux

Economie

La promotion des produits “made in Nigeria” vise à réduire les importations de marchandises, devenues chères du fait de la double chute des cours mondiaux du pétrole et du naira, la monnaie locale.

Pour contrecarrer les effets de la chute des cours mondiaux du pétrole sur l‘économie du pays, le gouvernement nigérian appelle les citoyens à consommer les produits fabriqués localement.

Il s’agit notamment du jus de limonade produit par la compagnie Wilson Juice, une société locale fondée il y a six ans, avec un capital de seulement 10 dollars (un peu plus de 5000 Fcfa) et qui vaut aujourd’hui près de 10 millions de dollars. Cette structure achète des cargaisons de citrons cultivés sur place et produit entre 2000 et 2500 bouteilles de limonade par jour.

La récente baisse du naira, la monnaie locale, survenue suite à la baisse du prix du pétrole, a contraint le plus grand exportateur brut d’Afrique à restreindre les importations dans le but de stimuler l’industrie locale.

Une stratégie plutôt bien accueillie par les dirigeants de Wilson Juice qui n’auront plus affaire à la concurrence des produits importés. Seyi Abolaji est le co-fondateur de la Juice Company Wilson : “les gens se plaignent sans cesse de la dévaluation du naira, du ralentissement de l‘économie.Tant de choses qui ne vont pas ; et nous voyons tout cela comme une opportunité. Nous l’avons vu pendant des années et maintenant nous pensons que le moment est venu de nous illustrer.”

Des campagnes à travers les médias sociaux ont exhorté les Nigérians à acheter des produits ‘‘made in Naija’‘ ( en argot nigérian pour traduire Made in Nigeria). Un post sur le site naij.com a mis en avant les designs de chaussures locales à travers le slogan “laissez les chaussures italiennes aux Italiens”.

En outre, le sénat nigérian a récemment adopté une motion demandant la modification de la loi sur les marchés pour obliger toutes les structures étatiques à privilégier les produits fabriqués localement. “Dans la loi d’acquisition qui a été adoptée par l’Assemblée nationale, il y a une disposition à l’article 34, prévue pour l’achat de produits ‘made in Nigeria’,” souligne le sénateur du People’s Democratic Party (PDP), Eyinnaya Abaribe.

Pour certains analystes, l’imposition de la consommation des produits locaux est une question de fierté nationale. Toutefois, disent-ils, cela ne peut avoir aucun effet immédiat sur l‘économie. Il est surtout question de valoriser les ressources propres et de diversifier l‘économie fortement dépendante du pétrole.