Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Nigeria : les syndicats du secteur pétrolier s'opposent à d'éventuels licenciements

Nigeria : les syndicats du secteur pétrolier s'opposent à d'éventuels licenciements

Nigéria

Les syndicats de l’industrie pétrolière au Nigeria font pression pour empêcher les compagnies pétrolières de licencier du personnel.

La déclaration est du ministre du Pétrole qui s’est exprimé ce mercredi. Les deux principaux syndicats se sont lancés dans une grève il y a deux semaines. Une grève qui intervient après que le gouvernement a dit qu’il diviserait la société pétrolière d‘État en unités séparées afin de mettre fin à la mauvaise gestion dans cette industrie.

Les syndicats ont réussi à obtenir une rencontre avec le président Buhari qui a écouté leurs demandes. Lors de la réunion, ils se sont opposés à des suppressions d’emplois dans les raffineries que le gouvernement envisage de vendre.

“ Ils sont préoccupés par la suppression d’emplois dans le secteur”, a déclaré le ministre du Pétrole Emmanuel Ibe Kachikwu lors d’une interview accordée à Reuters.

“ Et donc nous allons travailler avec les grandes compagnies pétrolières pour nous assurer que nous ne connaîtrons pas ce genre de situation”, a-t-il ajouté.

Les syndicats ont également exigé un passage rapide du projet de loi lié à l’industrie pétrolière. Une loi visant à réformer l’industrie et qui est dans les cartons du gouvernement depuis une décennie.

Le gouvernement a rassuré les syndicats en indiquant que les deux grandes compagnies pétrolières au Nigeria vont subir une restructuration. Cela permettra aussi d‘éviter des suppressions d’emplois au cours des réformes.

Les industries du pétrole ont été touchées par la chute du prix du brut. Ce qui oblige certaines entreprises à envisager de licencier une partie du personnel.

Kachikwu a également affirmé que le gouvernement espérait mettre fin à la pénurie de carburant qui a frappé la plupart des régions du pays. Depuis les deux derniers mois, l’entreprise pétrolière d‘État tente de redémarrer les raffineries obsolètes du Nigeria.

“Notre stratégie est de ne pas vendre tout ce qui est produit dans les raffineries. Nous allons en garder une partie dans la réserve stratégique. Mais le principal problème ici est qu’il n’y a pas de réserve.”

Voir plus