Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Attentats de Paris : Salah Abdeslam arrêté à Bruxelles

Attentats de Paris : Salah Abdeslam arrêté à Bruxelles

Belgique

Fin de parcours pour Salah Abdeslam, le principal suspect des attentats de Paris en novembre 2015. Ce vendredi, le fugitif a été arrêté à Bruxelles au cours d’une opération policière.

Un véritable coup de filet pour la police belge qui vient de mettre la main sur l’un des hommes les plus recherchés d’Europe : Salah Abdeslam. Ce dernier, arrêté ce vendredi dans la commune de Molenbeek (Bruxelles) est accusé d’avoir joué un rôle-clé de logisticien lors des attentats de Paris en novembre 2015, qui ont fait 130 morts. Dans un message posté sur son compte Twitter, le secrétaire d‘État belge à l’Immigration a confirmé la nouvelle de l’arrestation. “ On l’a eu ”, s’est-il félicité.

Tout est parti d’une perquisition de routine menée ce mardi dans un appartement (sans eau ni électricité) dans la commune de Forest, voisine à Molenbeek, par la police belge qui travaille de concert avec les autorités françaises sur les attentats de novembre. Lors de cette perquisition, les forces de sécurité tombent sur trois hommes lourdement armés qui n’hésitent pas à tirer sur les policiers, blessant légèrement quatre d’entre eux. Dans ce même appartement , la police découvre également les empreintes de Salah Abdeslam ainsi qu’un drapeau de l’organisation Etat islamique (EI), onze chargeurs de kalachnikov et de nombreuses munitions. S’en suit alors une vaste opération policière dans la commune de Forest, qui conduira à la mort d’un autre homme impliqué dans les événements de novembre : l’Algérien Mohamed Belkaïd, jusqu’alors connu sous la fausse identité de Samir Bouzid. Mais aussi à l’interpellation de cinq suspects dont Salah Abdeslam, qui a été blessé à la jambe. Une source policière soupçonne en outre la présence d’un autre homme dans cet appartement de deux étages.

Molenbeek, commune mitoyenne à Forest, a gagné en notoriété les jours qui ont suivi les attentats de Paris. En effet, cette commune populaire et à forte population d’immigrés, a hébergé plusieurs kamikazes dont Abaaoud et les frères Abdeslam, tous impliqués dans les événements tragiques de Paris. Trois mois après ces événements, la police avait monté une embuscade pour appréhender Salah Abdeslam, mais l’opération s‘était soldée par un cuisant échec.

Celui que Paris surnommait “ l’ennemi public numéro un ” est décrit comme un petit délinquant français d’origine marocaine âgé de 26 ans. Le jeune homme s’est radicalisé sans toutefois avoir combattu en Syrie. Un jour après les attaques sur les terrasses parisiennes, il s‘était enfui avec l’aide de proches. Cette interception marque à nouveau un grand pas dans l’enquête qui a déjà abouti à l’inculpation de onze hommes en Belgique, et à l’incarcération de trois autres à l‘étranger.

Voir plus