Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Le Kenya opte pour des dépenses supplémentaires

Le Kenya opte pour des dépenses supplémentaires

Kenya

Selon une déclaration du ministre kényan des Finances, le Trésor public a envoyé des plans de dépenses supplémentaires au Parlement pour le compte de l’année fiscale qui prend fin en juin.

Des plans de dépenses qui font état d’une réduction nette d’environ 50 milliards de shillings soit 493 millions de dollars.

Le gouvernement avait prévu un déficit budgétaire de 8,7 % du produit intérieur brut pour 2015/16. Une prévision qui n‘était pas perçue d’un bon œil par les investisseurs. Une publication faite en février a montré un déficit de l’exercice 2015/16 révisé à 8,1 %. On note également une chute du déficit budgétaire à 6,9 % pour l’exercice 2016/17.

Le ministre des Finances Henry Rotich a déclaré que les chiffres supplémentaires envoyés au Parlement portaient sur une augmentation des dépenses dans certains domaines, mais celles-ci ont été compensées par des réductions ailleurs.

“Nous avons augmenté les dépenses dans certains domaines et en réduit dans d’autres. Mais dans l’ensemble, les réductions sont plus importantes que les augmentations. Nous avons donc une réduction nette d’environ 50 milliards shillings”, a-t-il affirmé.

Cette révison passe par l’Assemblée largement dominée par la coalition politique du président Uhuru Kenyatta. Lorsque le budget 2015/16 a été annoncé l’année dernière, les dépenses, y compris les paiements d’intérêts, ont été estimées à un peu plus de 2 milliards de shillings. Le Fonds monétaire international a exhorté le gouvernement à réduire le déficit.

Rotich a annoncé le mois dernier, la réduction d’un quart, par le gouvernement, des emprunts intérieurs nets pour l’année fiscale 2015/16. Soit 168,2 milliards de shillings à la suite de la réduction des dépenses provoquées par la perception des recettes.

Voir plus