Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : au moins 22 morts dans nouvelle attaque terroriste à Maiduguri

Nigeria : au moins 22 morts dans nouvelle attaque terroriste à Maiduguri

Nigéria

La ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria a été frappée ce mercredi matin par une attaque terroriste faisant au moins 22 morts. Depuis novembre 2015, cette ville n’avait plus véçu ce genre de drame.

La violence a de nouveau eu droit de cité ce mercredi à Maiduguri, ville du nord-est du Nigeria. Une mosquée sise dans la capitale de l‘État de Borno a été la cible d’un attentat aux premières heures de la journée. Au moins 22 morts et 35 personnes blessées. C’est le bilan des victimes établi par les services d’urgence et les forces de sécurité, à l’issue de ce drame causé par deux kamikazes à 05H30 (04H30 GMT).

Ces kamikazes, selon le témoignage sous couvert de l’anonymat d’un secouriste, étaient déguisées en homme et s‘étaient introduites dans la mosquée juste avant l’arrivée des fidèles. « … l’une d’elles est entrée et s’est mêlée à la foule et quand les fidèles se sont levés pour les prières, elle a déclenché ses explosifs, tuant plusieurs personnes. Alors que les fidèles tentaient de fuir, la deuxième femme qui attendait à l’extérieur de la mosquée s’est précipitée au milieu d’eux et a actionné ses explosifs », raconte la source qui précise par ailleurs que plusieurs affirmations des rescapés ainsi que des éléments retrouvés par des secouristes avaient permis de confirmer que les kamikazes étaient des femmes.

La mosquée située dans le quartier Molai de Maiduguri a déjà été la cible d’attaques meurtrières, avec le même mode d’opération. En octobre 2015, un attentat tuait 30 fidèles et en blessait 32 autres.

L’attaque de ce mercredi n’a pas encore été revendiquée, mais tous les regards se tournent vers la secte islamiste Boko Haram. En effet, de plus en plus, le mouvement terroriste qui a récemment prêté allégeance à l‘État ismalique, utilise des femmes et enfants pour ses actes terroristes qui visent régulièrement des cibles civiles comme les mosquées, les marchés.

La ville de Maiduguri, qui a vu naître le mouvement islamiste dont l’insurrection a émergé en 2009, a connu un certaine accalmie ces derniers mois en raison notamment des mesures securitaires renforcées par l‘État nigérian et ses partenaires dans la lutte : le Cameroun, le Tchad et le Niger. La dernière attaque dans la ville remonte au 22 novembre dernier. Ce jour-là, un kamikaze s‘était fait sauter parmi une foule de femmes et d’enfants venus chercher refuge, tuant huit personnes.

Voir plus