Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Syrie : négociations de paix difficiles ( ONU)

Syrie : négociations de paix difficiles ( ONU)

Syrie

Le seul “plan B” pour la Syrie serait un retour à la guerre, encore plus sanglante, a déclaré lundi l’envoyé spécial de l’ONU lors d’une nouvelle série de pourparlers de paix à Genève.

Staffan de Mistura a convoqué les deux parties au conflit pour tenter de négocier une transition politique dans le pays toujours embourbé dans la guerre civile.

“Eh bien, pour autant que je sache, le seul plan B disponible est le retour à la guerre, et à une guerre encore pire que ce que nous avons connu jusqu‘à présent”, a estimé Staffan de Mistura.

« La rhétorique publique va essayer de jeter les conditions préalables. Mais ceci est un moment de vérité et espérons une chance proactive”, a-t-il ajouté.

De Mistura a demandé à entendre les deux parties, mais a dit qu’il n’aurait aucune hésitation à appeler les grandes puissances, dirigées par les États-Unis et la Russie, si les pourparlers s’enlisaient.

“Si au cours de ces entretiens et par la suite, nous ne voyons aucune volonté de négocier – nous espérons que ce ne sera pas le cas – il est évident que nous allons faire notre devoir. Nous allons ramener la question au niveau de ceux qui ont de l’influence. Il s’agit de la Fédération de la Russie, les États-Unis, co-présidents du Groupe international de soutien à la Syrie et le Conseil de sécurité”, a-t-il affirmé.

Les pourparlers visent à créer une “cessation des hostilités”. Accord négocié par les États-Unis et la Russie qui a entraîné une réduction considérable des combats depuis son entrée en vigueur le 27 février.

Cet accord marque l’effort le plus sérieux vers la sortie de crise. Cela a surpris beaucoup et a permis des livraisons d’aide aux zones assiégées. Cependant, l’opposition affirme que les livraisons vers le territoire tenu par les rebelles sont bien en deçà des besoins.

Les différentes parties se sont mutuellement accusées de violations du cessez-le-feu, et la journée de samedi a été l’une des plus violentes depuis son entrée en vigueur. Les rebelles et les forces gouvernementales s’affrontent dans la province de Hama et les insurgés ont abattu un avion de guerre syrien.

Voir plus