Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le parti de l'opposant Mahamat Saleh est de retour en politique

Le parti de l'opposant Mahamat Saleh est de retour en politique

Elections

Le parti de l’opposant disparu, Oumar Mahamat Saleh est de retour dans l’arène politique, à l’approche des élections présidentielles au Tchad.

Le Parti pour les libertés et le développement (PLD) a son candidat : Mahamat Ahmad Alhabo. Âgé de 60 ans, cet ancien ministre des Finances et habitué de la scène politique est en lice pour la présidentielle du 10 avril prochain. Issu de la formation politique de l’opposant Ibni Oumar Mahamat Saleh dont l’enlèvement s’est produit il y a huit ans, Ahmad Alhabo est présenté comme l’héritier de son prédécesseur. De même que ces autres figures de l’opposition comme Ngarleyj Yorongar ou encore Saleh Kebzabo, Ahmad Alhabo a dénoncé une violation des règles avant l’ouverture de la campagne électorale. Il annonce qu’avant l’heure, un candidat a entamé sa campagne électorale ; il promet de porter plainte contre cette personne.
Allusion à peine voilée faite au président Idriss Déby.

Quatorze candidats s’affronteront le 10 avril prochain. Le Conseil constitutionnel a rejeté la candidature du député Ngarleyj Yorongar pour défauts de photo et d’emblême. Par ricochet, il a déclaré que comme lui, la candidature du président sortant était anticonstitutionnelle.

“S’il y a des candidatures à être jetées, ce n’est pas la mienne, c’est celle de Déby. Au terme de l’article 60 de la Constitution, les candidats doivent être nés de père et de mère eux-mêmes Tchadiens d’origine. Or, c’est une Constitution que Déby a initiée lui-même. Donc Déby, étant de père soudanais, je ne dis pas qu’il n’est pas Tchadien mais il est victime de ses propres turpitudes. Il est interdit formellement de choisir l’emblème comportant une combinaison de trois couleurs nationales bleu-or-rouge. Or, l’emblème du Mouvement patriotique du salut (MPS) comporte bleu-or-rouge ce qui veut dire que la candidature de Déby est nulle et de nul effet. Il ne peut pas être candidat à l’élection présidentielle au Tchad”, a déclaré le président du parti fédéraliste.

Après avoir cumulé 26 ans de règne , Idriss Déby Itno est en course pour un cinquième mandat.