Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Lancement de la campagne référendaire au Sénégal

Lancement de la campagne référendaire au Sénégal

Sénégal

C’est parti pour une semaine de campagne pour le référendum du 20 mars prochain au Sénégal. Elle a officiellement démarré vendredi à minuit.

C’est parti pour la campagne électorale référendaire au Sénégal. Elle a officiellement été lancée vendredi à minuit et se poursuivra jusqu’au 18 mars prochain. Une semaine intense pour les partisans du « Oui » et ceux du « Non » qui devront convaincre les électeurs de choisir entre les deux camps qui s’affrontent sur les plateaux de télévision et autres radios et journaux depuis plusieurs semaines. Les manœuvres ont démarré depuis le 16 février, date de l’annonce par le président Macky Sall de la convocation de cette consultation.

Ce référendum permettra aux Sénégalais de dire s’ils sont d’accord ou pas avec le projet de réforme constitutionnelle qui tourne autour de 15 points. Il s’agit entre autres de la réduction du mandat présidentiel de sept à cinq ans, de la modernisation du rôle des partis politiques dans le système démocratique, de la participation des candidats indépendants à tous types d’élection, de la promotion de la gouvernance locale et du développement territorial par la création du Haut conseil des collectivités territoriales.

Mais, le débat reste essentiellement centré autour de la décision de Macky Sall de maintenir son mandat en cours à 7 ans, alors qu’il avait promis de le ramener à 5 ans. C’est d’ailleurs le principal argument de campagne de l’opposition qui parle de trahison, même si le président sénégalais dit respecter une décision du Conseil constitutionnel. Les opposants au « Oui », réunis autour de mouvements citoyens et de partis politiques se sont montrés particulièrement virulents envers le camp présidentiel et appellent à un « non massif ».

De leur côté, les partisans du « Oui » ont lancé la contre-offensive en optant pour une campagne d’explication du sens des réformes qui, à leurs yeux, ne sont qu’une avancée de la démocratie. Le 3 mars dernier, le président Macky Sall a de ce fait réuni les cadres de sa coalition (Benno Bokk Yakaar) pour lancer un appel massif à voter « Oui ». Ainsi, entre meetings, débats télévisés et visites de proximité, les deux camps se sont lancés à fond dans cette campagne référendaire, à l’issue de laquelle ils seront départagés le 20 mars prochain par 5 millions et demi d‘électeurs. Les militaires et les paramilitaires seront les premiers à se prononcer. Ils votent ce samedi et dimanche.

Voir plus