Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : 66 avocats pour défendre le président du Sénat

Nigeria : 66 avocats pour défendre le président du Sénat

Nigéria

Le procès pour corruption du président du Sénat du Nigeria s’est poursuivi vendredi à Abuja. Pour sa défense, Bukola Saraki s’est entouré de 66 avocats.

Le président du Sénat, dont le procès s’est poursuivi vendredi, est apparu accompagné de 66 avocats, chargés de le défendre. La troisième personnalité du pays (après le président Muhammadu Buhari et son vice-président, Yemi Osinbaj) est poursuivie pour 13 chefs d’accusations.

L’affaire Saraki représente un test décisif dans la campagne anti-corruption menée par le président Buhari, qui promettait lors de sa prise de fonction de lutter contre le ‘‘démon de la corruption’‘. Un grand nombre de personnalités, dont de nombreux collaborateurs de l’ex-président Goodluck Jonathan, sont actuellement jugées.

L’accusé fait face à 13 chefs d’accusation aux rangs desquels, la corruption et les détournements de deniers publics, notamment, les transferts de plus de 3 millions de dollars dans un compte privé à l‘étranger et d’1,5 million de livres dans un compte européen pour payer l’hypothèque d’une de ses propriétés à Londres.

Bukola Saraki soutient que le tribunal du code de conduite du pays (Cour spéciale chargée de juger les dossiers de fausses déclarations de patrimoine et de revenus) n’a pas la compétence pour le juger. Mais l’appel qu’il avait déposé devant la Cour suprême avait été rejeté et il devra donc être jugé. Me Akabi (son avocat) a déposé une nouvelle requête pour contester le procès, qui a été de nouveau ajourné vendredi au 18 mars.

S’il est reconnu coupable, Bukola Saraki risque d‘être destitué de son poste de président du Sénat, avec interdiction d’exercer à la fonction publique au cours des dix prochaines années et risque aussi la prison.

Voir plus