Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Centrafrique : Joseph Kony et la LRA sanctionnés par l'ONU

Centrafrique : Joseph Kony et la LRA sanctionnés par l'ONU

Ouganda

Le conseil de sécurité de l’ONU a approuvé l’inscription de Joseph Kony et de la LRA (Armée de Résistance du Seigneur) sur la liste des personnalités de la Centrafrique sous le coup de la résolution 2262 de 2016. Il leur est interdit de quitter le territoire centrafricain et leurs avoirs sont gelés.

Joseph Kony et la LRA (Armée de Résistance du Seigneur) sont désormais sous le coup de la résolution 2262 de 2016 du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le ‘‘chef rebelle’‘ est accusé par l’ONU d’avoir commis des crimes contre l’humanité (notamment en Afrique Centrale). La LRA Joseph Kony est pointé du doigt pour avoir enlevé, déplacé, soumis à des violences sexuelles et tué des centaines de personnes en République Centrafricaine. La LRA, la rébellion qu’il dirige, a par ailleurs pillé et détruit des biens appartenant à des civils, selon le Conseil de sécurité de l’ONU.

Kony et son armée sont également accusés d’ingérence dans les conflits de plusieurs pays, notamment en Ouganda dans les années 1980, en République démocratique du Congo (depuis 2008), au Soudan du Sud et selon certaines informations, au Soudan.

Depuis janvier 2016, les attaques attribuées à LRA se sont multipliées dans le Mbomou, le Haut-Mbomou et la Haute-Kotto Centrafrique), (en particulier dans les zones minières de cette dernière région). Ces attaques ont donné lieu à des pillages, à des actes de violence à l’encontre des civils, à la destruction de biens et à des enlèvements. Elles sont aussi à l’origine de déplacements de la population locale, y compris environ 700 personnes qui ont cherché refuge à Bria.

Les sanctions prises par le Conseil de sécurité ont été saluées par l’ONU, notamment la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour les enfants et les conflits armés, Radikha Coomaraswamy.

Voir plus