Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Aung San Suu Kyi choisit un fidèle pour la présidence

Aung San Suu Kyi choisit un fidèle pour la présidence

Birmanie

Aung San Suu Kyi ne se présentera pas à la présidentielle en Birmanie. La Dame de Rangoun a proposé Htin Kyaw, un de ses plus fidèles compagnons de dissidence pour briguer ce poste.

Malgré la nette victoire de son parti aux législatives de novembre 2015, Aung San Suu Kyi ne pouvait pas se présenter à l‘élection présidentielle birmane. La Constitution interdisant à un Birman marié à un étranger de se présenter, elle était donc exclue d’office ; son ancien époux Michael Vaillancourt Aris (décédé en 1992) étant de nationalité britannique. Mais, malgré les espoirs de ses partisans de la voir se présenter, Aung San Suu Kyi s’est résolue à mettre fin à ses ambitions présidentielles. Toutefois, celle qu’on surnomme la Dame de Rangoun n’est pas allée chercher loin pour trouver la personne qu’elle pense être idéale pour ce poste. « Je voudrais proposer Htin Kyaw au nom de la LND », a déclaré devant le Parlement Khin San Hlaing, députée de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti d’Aung San Suu Kyi. Htin Kyaw est l’un de ses plus fidèles compagnons de dissidence.

Htin Kyaw est un ami d’enfance de cette lauréate du prix Nobel de la paix 1991 dont il a été le chauffeur par le passé. Ce professeur d’université de 69 ans n’a pourtant adhéré à la LND qu’il y a deux mois. Fils d’un écrivain et poète birman renommé et diplômé d‘économie, Htin Kyaw jouit du respect des partisans d’Aung San Suu Kyi du fait de leur long compagnonnage. Il « travaille avec Aung San Suu Kyi depuis de longues années, c’est quelqu’un en qui on peut avoir confiance », a réagi Bo Bo Oo, député de la Ligue nationale démocratique, interrogé au Parlement par l’AFP. « Bien sûr que je vais voter pour Htin Kyaw », confie-t-il, parmi des centaines de nouveaux élus enthousiastes. En revanche, le principal intéressé n‘était pas présent jeudi au Parlement et n’a pas non plus fait d’apparition publique pour l’heure. De son côté, Aung San Suu Kyi, elle-même députée, n’a pas fait de commentaires, se bornant à un rare communiqué avant la révélation du nom de Htin Kyaw. « C’est une étape importante vers la réalisation des désirs et attentes des électeurs qui ont soutenu avec enthousiasme la LND » aux élections de novembre 2015, dit-elle seulement.

Candidat de la Chambre basse du Parlement, Htin Kyaw est considéré comme le grand favori de la présidentielle qui l’opposera à Henry Van Theu. Ce diplômé en droit et représentant de la minorité ethnique Chin a été choisi par la Chambre haute également dominée par la LND. Un troisième candidat, désigné par les députés militaires non élus sera également de la course.

Voir plus