Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sahara occidental : les propos de Ban Ki-moon scandalisent Rabat

Sahara occidental : les propos de Ban Ki-moon scandalisent Rabat

Maroc

Les propos du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, sur le conflit du Sahara occidental ont choqué Rabat.

Ban Ki-moon a visité les camps de réfugiés sahraouis, dans le cadre de son voyage au Maghreb, jeudi dernier. Une tournée au cours de laquelle deux étapes ont été retirées : celles de Rabat et d’El Youm. “Loin d’atteindre l’objectif de relancer les négociations politiques voulues par le secrétaire général durant cette visite, l’ensemble de ces dérapages risque de les compromettre, à quelques mois de la fin de son mandat.” Ces propos sont du gouvernement marocain. En effet, le royaume a critiqué le ton et les dires du chef de l’ONU à Alger.

Celui-ci a affirmé que “Rabat et le Polisario n’ont fait aucun progrès réel dans les négociations devant aboutir à une solution juste et acceptable par tous, fondée sur l’autodétermination du peuple du Sahara occidental”. Ban Ki-moon avait ajouté que les membres du personnel de la Mission de l’ONU pour le Sahara occidental (Minurso) étaient “prêts à organiser un référendum s’il y a accord entre les parties”. Une initiative approuvée par l’Algérie, principal soutien du Front Polisario. Un référendum auquel s’oppose farouchement Rabat, qui réclame “son intégrité territoriale” sur le Sahara occidental.

Par ailleurs, Rabat a regretté dans son communiqué que le secrétaire général n’a à aucun moment évoqué l’impératif du recensement des populations dans les camps de Tindouf, ni le détournement de l’aide humanitaire destinée à ces populations.

Ces propos de Rabat remettent à plat l’optimisme du Front Polisario, qui lutte pour l’indépendance de cette ancienne colonie espagnole annexée par le Maroc depuis 40 ans. Le royaume contrôle 80 % du territoire et l’a délimité par un mur de sable.

Pour les responsables du Front Polisario, la visite de Ban Ki-moon devrait permettre la tenue du référendum d’autodétermination. Le Maroc annonce qu’il écarte désormais toute idée d’indépendance et milite en faveur d’une large autonomie du territoire sous sa souveraineté.

Voir plus