Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : des syndicalistes arrêtent les activités de la compagnie pétrolière publique (NNPC)

Nigeria : des syndicalistes arrêtent les activités de la compagnie pétrolière publique (NNPC)

Nigéria

Ils ont barré l’accès au personnel de l’entreprise à son siège à Abuja. Motif : une décision du gouvernement visant à diviser l’entreprise en 4 structures différentes.

Deux syndicats du secteur pétrolier nigérian ont interrompu ce mercredi les activités de la Société nationale nigériane du pétrole (NNPC) sur l‘étendue du territoire. Il s’agit du syndicat nigérian des exploitants du pétrole et du gaz naturel (NUPENG) et de l’Association des cadres du gaz naturel et du Pétrole du Nigeria (PENGASSAN).

Selon les médias locaux, les employés de la NNPC au siège à Abuja se sont vu refuser l’accès à leurs bureaux. Certains responsables syndicaux approchés ont justifié ces actions par le fait qu’ils n’ont pas été consultés dans le processus de scission de cette société annoncé par l’Etat.

“Nous condamnons l’action unilatérale du ministre d‘État, le Dr Ibe Kachikwu. Cette décision n‘étant pas en accord avec les lois régissant l’organisation de la NNPC”, a déclaré l’un d’entre eux qui a préféré garder l’anonymat.

Le ministre d’Etat des ressources pétrolières a annoncé mardi que le président Muhammadu Buhari avait approuvé le redimensionnement de la NNPC en 4 unités dont une société, située en amont dans l’organigramme, une deuxième en aval, une société de raffinerie et une autre dédiée au gaz et à l‘électricité.

Selon Igwe Achese, président du syndicat NUPENG, le processus de réorganisation du géant pétrolier nigérian n’a pas été transparent. Les syndicalistes redoutent désormais que ces troubles ne contribuent à paralyser l’industrie du pays. Ils s’inquiètent également des conséquences de ce plan de restructuration sur la préservation des emplois.

Voir plus