Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : au moins 34 morts dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos (mise à jour)

Nigeria : au moins 34 morts dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos (mise à jour)

Nigéria

L‘écroulement de cet édifice en construction s’est produit mardi à Lekki, un quartier huppé situé dans le sud-est de la capitale économique du pays.

Après un premier bilan faisant état de 22 morts, le nombre de personnes décédées dans l’effondrement d’un immeuble en construction mardi dans un quartier résidentiel huppé de Lagos est passé à 34 morts ce jeudi. L’annonce faite ce mercredi émane d’Ibrahim Farinloye de l’agence nationale de gestion des situations d’urgence (Nema), faisant état d’un bilan revu à la hausse.

“Les opérations de secours ont pris fin à 19H20 locales (18h20 GMT) avec 34 morts et 13 personnes retrouvées vivantes”, a-t-il déclaré.

Les causes de cet accident survenu mardi étaient toujours inconnues et une enquête a été ouverte par les autorités locales, a indiqué Ibrahim Farinloye. La catastrophe est survenue au lendemain de fortes pluies de la saison humide.

D’après un communiqué du gouvernement de l’Etat de Lagos, les travaux d’agrandissement effectués dans l’immeuble étaient illégaux, mais les instructions ont été ignorées.

L’immeuble qui appartient à Lekki Gardens, une société immobilière privée nigériane qui a des propriétés dans la région, “avait reçu une contravention pour avoir dépassé le nombre d‘étages approuvé”. Il avait été mis sous scellé par l’Agence de contrôle du bâtiment de Lagos, mais ses tenanciers ont “criminellement descellé la propriété et ont poursuivi les travaux” ajoute le communiqué.

Lekki Gardens a confirmé dans un communiqué que les travaux avaient été suspendus en janvier en raison de “défauts structurels signalés”, mais n’a fait aucune mention de la reprise des travaux.
L’entreprise ajoute qu’“une enquête est en cours pour identifier les personnes impliquées dans cette affaire”.

De tels effondrements sont fréquents dans les quartiers populaires et très densément peuplés de Lagos, où vivent environ 20 millions de personnes. Les bâtiments y sont souvent construits à la va-vite et avec des matériaux de seconde main.

En septembre 2014, l’effondrement d’une église à Lagos avait fait 116 morts dont 81 Sud-Africains.

Voir plus