Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Journée internationale de la femme : atteindre la parité en 2030

Journée internationale de la femme : atteindre la parité en 2030

Droits des femmes

Dans leur vie professionelle, les femmes font face à d‘énormes obstacles pour avoir accès à des emplois décents. 6.2 % des femmes sont sans emploi dans le monde comparé à 5.5 % chez les hommes.

Avenue principale de la capitale économique du Congo, Pointe-Noire, des centaines de femmes de la société civile et d’autres associations défilent sous l’accompagnement des fanfares : c’est une autre journée internationale consacrée aux droits de la femme.

Int. Women's Day march in Pointe-Noire

Une nouvelle journée pour mettre en avant les questions de parité, de pauvreté, des violences faites aux femmes sous toutes ses formes, physiologiques ou physiques, etc. Et ces questions ne se résoudront pas juste parce qu’elles auront été évoquées. Les femmes et les spécialistes du genre dans le monde en attendent plus, elles croient en l’‘égalité des droits.’‘

Changer les choses

Les femmes qui représentent 49 % de la population mondiale continuent de subir le dictat masculin dans de nombreuses sphères de la société.

Selon le directeur de l’Organisation internationale du travail Guy Ryder, “trouver et garder des jobs décents “ est un combat constant avec d’importants challenges.

“Dans leur vie professionelle, les femmes font face à d‘énormes obstacles pour avoir accès à des emplois décents.” 6.2 % des femmes sont sans emploi dans le monde comparé à 5.5 % chez les hommes.

Assurer le pari de la parité

Malgré les défis posés par la question de l‘égalité et le renforcement économique des femmes en Afrique,la déclaration de l’Union africaine pour la décennie de la femme africaine 2010-2020, note que des efforts sont faits pour combler le gap.

Sur 54 pays, plus de la moitié ont ratifié le protocole de l’Union africaine sur les droits de la femme africaine. La majorité a également ratifié la convention sur l‘élimination de toutes formes de discrimination contre les femmes. Le Ghana a récemment lancé une campagne contre le mariage des adolescentes. Le Nigeria et la Gambie font partie des 20 États qui ont décidé de pénaliser les mutilations génitales féminines.

Toutefois, beaucoup reste à faire concernant la question du genre. Le fossé est encore important entre ceux qui conçoivent les lois et ceux chargés de les mettre en application.

Plusieurs pays ont créé des “ministères du genre” pour montrer leur engagement à faire bouger les choses, mais les responsables de ces portefeuilles n’ont pas assez de ressources financières pour mettre en place leurs politiques.
Les Nations unies espèrent en 2030, une égalité d’opportunités pour tous dans son nouvel agenda pour le développement durable.

L‘égalité des genres en Afrique devrait permettre d‘éradiquer toutes formes de :

Discrimination

D’abus

Violence

Et de favoriser :

Le leadership féminin

Le travail décent

Les rémunérations salariales équitables

L’inscription de plus de filles à l‘école

La réduction de la mortalité maternelle et infantile