Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Somalie : plus de 150 shebabs tués par l'armée américaine

Somalie : plus de 150 shebabs tués par l'armée américaine

Somalie

Le Pentagone affirme avoir tué plus de 150 shebabs samedi avec ses drones. Selon l’armée américaine, ces derniers préparaient ‘‘une attaque de grande ampleur’‘ depuis un camp situé à 200 kilomètres au nord de Mogadiscio.

Jeff Davis, porte-parole du Pentagone soutient que les combattants éliminés constituaient une ‘‘menace imminente pour les Etats-Unis et les forces de l’Union africaine’‘.

Les Shebabs, insurgés affiliés à Al-Qaida ont multiplié les attaques d’envergure depuis le début de l’année en Somalie. Leur cible principale demeure le gouvernement somalien.

‘‘Leur élimination va réduire la capacité des shebabs à atteindre leurs objectifs en Somalie, comme recruter de nouveaux membres, établir de nouvelles bases, et programmer des attaques contre les forces américaines et l’Amison’‘, a déclaré le représentant du ministère américain de la Défense.

Les autorités militaires américaines disent surveiller le camp d’entraînement des Shebabs depuis un « certain temps », sans donner d’autres précisions. Par ailleurs, elles affirment avoir agir au bon moment.

Les shebabs ont mené récemment de nombreuses attaques en Somalie .

Après avoir été chassés de Mogadiscio en août 2011, le groupe avait des revers importants. Entre lourdes pertes en armes et en hommes, les insurgés avaient tout de même gardé quelques bastions, notamment dans les zones rurales, où ils font la loi.

En janvier, ils ont attaqué un camp du contingent kényan de l’Amisom à El-Adde, dans le sud de la Somalie. Ils ont revendiqué la mort de plus de 100 soldats kényans.

La semaine dernière, ils ont tué au moins 14 personnes en faisant exploser deux véhicules piégés devant un hôtel et un jardin public de Mogadiscio. Quelques heures après une voiture piégée explosait devant un restaurant populaire de Baidoa dans le sud-ouest, faisant au moins 30 morts.

Voir plus