Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : les trois lycéennes enlevées à Lagos libérées

Nigeria : les trois lycéennes enlevées à Lagos libérées

Nigéria

Elles avaient été enlevées dans le dortoir de leur école située dans un quartier de Lagos. La police a affirmé avoir procédé à leur relaxation.

Trois lycéennes qui avaient été enlevées lundi dans leur école à Lagos ont été libérées, a annoncé dimanche la police nigériane.

“Nous avons été en mesure de les libérer dans les premières heures de la journée dans le village d’Igbokuta”, a confirmé la porte-parole de la police de l’Etat de Lagos, Dolapo Badmus.

“Les filles sont en bonne santé. Quelques-uns des kidnappeurs présumés ont été arrêtés sur les lieux par nos policiers”, a-t-elle ajouté. Elle a également souligné que les opérations se poursuivaient, et que d’autres arrestations n‘étaient pas à exclure.

Les autorités ont en revanche refusé de commenter les informations de presse faisant état d’une demande de rançon d’un million de dollars de la part des ravisseurs.

Les trois jeunes filles avaient été enlevées lundi dans leur dortoir de l‘école Babington Macaulay, dans le quartier d’Ikorodu, à l’est de Lagos, à une quinzaine de kilomètres du village où elles ont été retrouvées.

L’enlèvement avait mobilisé les forces de l’ordre qui avaient mis en place d’importantes opérations de recherche et renforcé la sécurité des établissements scolaires de la mégalopole nigériane.

Le 14 avril 2014, le rapt de 270 étudiantes dans un collège de Chibok, dans le nord-est du Nigeria, avait mis en lumière l’ampleur des cas d’enlèvements opérés dans ce pays.

Selon un rapport publié en 2015 par Amnesty International, basé sur des témoignages de victimes qui ont subi la loi du groupe islamiste, beaucoup d’exactions contre les civils perpétrées par les islamistes sont signalées au Nigeria.

D’après l’ONG, les djihadistes appliquent une politique systématique à l’égard des femmes qu’ils séquestrent. Ils les emprisonnent dans des camps, où elles sont contraintes de suivre une éducation basée sur la charia.

Voir plus