Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Le premier Forum "Halal" africain s'est tenu à Dakar

Le premier Forum "Halal" africain s'est tenu à Dakar

Sénégal

Des experts et des hommes d’affaires représentants des pays arabes et asiatiques étaient réunis au premier forum africain du business musulman “Halal”, qui s’est tenu du 03 au 05 mars à Dakar, au Sénégal.

L’un des objectifs de cette rencontre était de permettre aux investisseurs des pays arabes et asiatiques de nouer des partenariats et des relations d’affaires dans un marché commun avec les opérateurs économiques de la sous-région.

En Afrique, le marché du business Halal est un secteur avec une manne financière estimée à environ 150 milliards de dollars. Ce marché comprend les produits alimentaires (viande et produits de la pêche) et les boissons non alcoolisées. Sont aussi concernés les produits non-alimentaires comme le tourisme, la mode, l’artisanat, les produits cosmétiques et pharmaceutiques.

À ce forum d’échanges sur les opportunités du business Halal en Afrique, le Premier ministre sénégalais, Mohammed Abdallah Dione, a souligné l’impact économique d’une telle rencontre sur l’émergence du Sénégal et de l’Afrique : “Le marché Halal est devenu un marché mondial à fort potentiel de croissance qui doit satisfaire les besoins d’environ 1,6 milliard de musulmans dans le monde. Ce marché très spécifique est en train de franchir de plus en plus les frontières géographiques, culturelles et religieuses dans tous les circuits de distribution à l’échelle mondiale”.

Des études révèlent que les plus grands consommateurs des produits Halal sont les musulmans, qui représentent environ 25 % de la population mondiale, soit près de 1,6 milliard de consommateurs.

“Il y a un potentiel incroyable pour nos pays. On a des terres, on a de l’eau, on a du soleil, on a de la jeunesse, on a des travailleurs compétents. Alors je crois que tout est réuni pour que le business Halal puisse éclore au Sénégal. Mais ce qui manquait, et qui semble tout d’un coup se réveiller, c’est l’appui institutionnel. C’est la volonté des institutions et des gouvernements à s’embarquer dans ce business.” a déclaré Khadiyatoulah, président de l’organisation du forum business Halal.

Néanmoins, ce marché est confronté à une crise de confiance. Notamment en raison de la coexistence de plusieurs organismes de certification, ce qui favorise des polémiques et des campagnes de dénigrement. Cette situation pousse certains acteurs à se montrer proactifs pour crédibiliser leurs offres.

Voir plus