Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

FIFA : l'assistance vidéo autorisée

FIFA : l'assistance vidéo autorisée

Suisse

L’assistance vidéo pendant le match pour aider l’arbitrage a été autorisée à titre expérimental samedi à Cardiff.

Le Board, l’organe en charge des lois du jeu de la FIFA va la mettre en exécution pour deux ans, à partir de la saison 2017-2018. Quatre faits de jeu sont concernés par cette évolution : le but marqué, le carton rouge, le penalty et l’erreur sur l’identité. Le hors-jeu, souvent au centre des débats, n’est pas concerné.

“Aujourd’hui, nous avons réellement pris une décision historique pour le football. L’Ifab et la Fifa dirigent maintenant le débat plutôt que de l’arrêter. Nous avons montré que nous écoutons les supporters, les joueurs et le football. Bien sûr, nous devons être prudents, nous sommes prudents, mais nous restons ouverts pour examiner les problèmes et prendre des mesures concrètes et progresser pour montrer qu’une nouvelle ère a commencé. Pas seulement à la Fifa, mais aussi à l’Ifab”, s’est réjoui Gianni Infantino, le nouveau président de la FIFA.

Aujourd'hui, nous avons réellement pris une décision historique pour le football. L'Ifab et la Fifa dirigent maintenant le débat plutôt que de l'arrêter.

L’assistance vidéo est la seconde ouverture du football à la technologie. En 2012, le Board avait déjà validé la technologie sur la ligne de but, entrée en application depuis la coupe du monde 2014 au Brésil. Les tests seront d’abord effectués “offline”, c’est-à-dire sans communication entre l’arbitre central et l’assistant vidéo, puis seront “online” à partir de la saison 2017-2018 au plus tard, le temps d’affiner les protocoles.

La Fédération française de football est candidate pour expérimenter l’assistance vidéo pour l’arbitrage, autorisée samedi par le Board, organe gardien des lois du jeu, a déclaré à l’AFP Eric Borghini, membre du comité exécutif de la FFF en charge de l’arbitrage.

Le congrès du Board a aussi annoncé d’autres changements dans les règles du jeu. Ainsi, la « triple peine » (penalty, carton rouge, suspension) a été réformée. « Si le gardien ou un défenseur dans la surface essaie d’aller au ballon, d’aller au duel de manière correcte et fait la faute, il n’y aura pas de carton rouge, seulement un jaune. Pour tout autre cas, jeu violent, but empêché, il y aura carton rouge. Le ballon au coup d’envoi n’aura plus l’obligation d‘être joué uniquement vers l’avant. Un joueur ayant subi une faute sanctionnée d’un carton jaune ou rouge pourra désormais être soigné sur le terrain.

Ces règles entrent en vigueur le 1er juin, pour l’Euro et la Copa America Centenario.

Voir plus