Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Afrique du Sud : un fonds pour venir en aide aux mineurs silicosés

Afrique du Sud : un fonds pour venir en aide aux mineurs silicosés

Afrique du Sud

L’initiative est de deux firmes sud-africaines spécialisées dans l’exploitation des mines.

Les géants miniers sud-africains Anglo American South Africa et AngloGold Ashanti ont accepté de créer un fonds de compensation de 30 millions de dollars pour d’anciens mineurs d’or atteints de silicose.

4.365 personnes avaient porté plainte contre les compagnies minières après avoir contracté des maladies pulmonaires dont la silicose, à cause, ont-elles dit, “des conditions dangereuses dans les mines”.

“Nous éprouvons de la compassion vis-à-vis de tous les mineurs qui ont contracté la silicose et nous pensons que l’accord (…) est dans l’intérêt des plaignants, de leur famille, d’AASA et de ses actionnaires”, a réagi le directeur exécutif d’AASA, Andile Sangqu.

L’affaire avait provoqué un scandale et une procédure judiciaire devait débuter en avril 2016. “L‘épidémie de silicose et de tuberculose a causé d’importantes souffrances et plongé dans la détresse d’anciens mineurs et leur familles”, a estimé Zanele Mbuyisa, avocate des victimes basée en Afrique du Sud. “Les anciens mineurs malades ont été abandonnés par les mines, et des milliers de victimes de silicose sont décédées sans dédommagements”, a-t-elle ajouté.

L’accord a toutefois “été conclu sans que les deux compagnies sud-africaines ne reconnaissent la moindre responsabilité”, a précisé AngloGold. Environ 60 % des plaignants qui habitent en Afrique du Sud et au Lesotho devraient pouvoir en bénéficier.

Incurable, la silicose est provoquée par l’inhalation de poussière de silice.

Voir plus