Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Macky Sall appelle à la mobilisation pour le triomphe du « oui » au référendum du 20 mars

Macky Sall appelle à la mobilisation pour le triomphe du « oui » au référendum du 20 mars

Sénégal

Le président sénégalais Macky Sall mobilise ses troupes pour la victoire du « oui » au référendum du 20 mars prochain.

Macky Sall sonne le rappel des troupes. Le président sénégalais a réuni jeudi les leaders de Benno Bokk Yakaar, la coalition qui l’a porté au pouvoir, pour lancer sa campagne pour le « oui » au référendum du 20 mars prochain. Devant les pontes de la coalition et plusieurs dizaines de ses militants, le chef de l‘État sénégalais a montré sa détermination à défendre son projet de révision constitutionnelle, alors que le débat sur la question fait rage dans le pays à deux semaines du scrutin. « Qui plus que nous a assuré la défense de la République face aux agressions, aux coups de canif contre notre République et contre notre constitution ? Nous sommes de véritables défenseurs de cette constitution, aujourd’hui, plus qu’hier, nous allons protéger ce pays contre toutes ces forces qui sont réelles », a déclaré le président.

Pour empêcher l’opposition de remporter la bataille, Macky Sall appelle ses partisans à la mobilisation pour le triomphe du « oui » « pour, dit-il, la consolidation de la démocratie ». Et pour le chef de l’Etat sénégalais, la victoire ne fait aucun doute, malgré l’activisme des opposants au projet de révision constitutionnelle qui appellent à voter « non ». « En toute humilité et en toute confiance, nous pouvons croire à la victoire du « oui ». C’est une victoire inscrite dans le sens de l’histoire de notre pays. (…). Au Sénégal, le non n’a jamais prospéré. Pourquoi vouloir que cela prospère aujourd’hui, malgré les efforts que nous faisons ? », interroge le président. _ « Ceux qui voteront non auront choisi une autre voie. C’est leur liberté. Je suis confiant quant à l’issue de ce vote. Et je demeure confiant que le oui l’emportera »_, poursuit Macky Sall qui s’apprête d’ailleurs à entamer une tournée dans les régions, au moment où le débat s’envenime entre les partisans du « oui » et ceux du « non ».

Une pression entretenue par l’annonce, par Macky Sall, du maintien à 7 ans de son mandat, en respect à une décision du Conseil constitutionnel. Beaucoup lui reprochent de ne pas avoir respecté sa promesse de réduire son mandat. Ce point n‘était pourtant pas le seul inscrit dans le projet de révision constitutionnelle qui en comporte 15.

Voir plus