Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Vol MH370 : des débris d'avion bientôt examinés

Vol MH370 : des débris d'avion bientôt examinés

Malaisie

Les autorités australiennes et malaysiennes ont déclaré ce jeudi qu’elles procéderont à l’examen des débris d’un avion découverts mercredi par un touriste américain, près des côtes mozambicaines. Les analyses se dérouleront avec l’appui des représentants du constructeur Boeing.

Objectif affiché, savoir si ces pièces sont celles du vol MH370 de la Malaysia Airlines disparu depuis maintenant deux ans. Ce jeudi, lors d’une conférence de presse, Liow Tiong Lai, le ministre malaysien des Transports, a dit qu’il est ‘‘fort probable que les débris découverts au Mozambique proviennent d’un Boeing 777, le même modèle que celui de l’appareil du vol MH370.

Au Mozambique, lieu de la découverte des pièces, par contre, on se refuse à toute confirmation. ‘‘Il est était “prématuré (…) de dire que cette pièce appartient à un Boeing ou à un Airbus ou autre”, a fait savoir le président de l’autorité de l’aviation civile, Jao de Abreu.

Le 8 mars 2014, un Boeing de la compagnie malaysienne avait disparu avec 239 passagers et membres d‘équipage à bord. Il veanit de décoller de Kuala Lumpur pour Pékin. L’appareil se serait abîmé dans l’océan indien où les chercheurs poursuivent leur travail.

poursuivre les recherches

Dans quatre mois cependant, ils jetteront l‘éponge s’ils ne parviennent pas à des résultats probants. Cette éventualité n’est pas du goût des familles des victimes qui appellent plutôt à la poursuite des recherches. Regroupées au sein de ‘‘Voice 370’‘, ces familles ‘‘recommandent avec insistance aux autorités de poursuivre les opérations dans la zone de recherche actuelle. Nous pensons qu’elles ne devraient pas jeter l‘éponge, clore cette affaire et simplement la considérer comme un mystère insoluble”.

Pour l’heure, les circonstances de ce crash demeurent un réel mystère. Les spéculations tournent autour d’une défaillance mécanique ou structurelle, ou même d’un acte terroriste. Aucune piste n’est écartée.

Un espoir peut-être, le 8 mars prochain, jour de la commémoration du deuxième anniversaire de l’accident, des enquêteurs internationaux qui travaillent sur ce dossier publieront le rapport provisoire annuel y relatif.

Voir plus