Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RCA : 217 personnes enlevées par la LRA

RCA : 217 personnes enlevées par la LRA

République Centrafricaine

L’information a été publiée ce jeudi dans un rapport de l’initiative LRA Crisis Tracker et de l’ONG Invisible children.

L’Armée de résistance du seigneur (LRA), la milice ougandaise, a enlevé 217 personnes depuis janvier en République centrafricaine (RCA), selon un rapport du LRA Crisis Tracker, ( un projet de l’initiative The Resolve LRA Crisis ) et de l’ONG Invisible Children, dénommé “L’état de la LRA en 2016” et publié ce jeudi.

D’après ce rapport, ces statistiques représentent presque le double du nombre d’enlèvements opérés par la LRA en 2015. Parmi les personnes enlevées, 54 enfants, qui, s’ils sont toujours en captivité, pourraient avoir été forcés à devenir soldats ou esclaves sexuels.

“La LRA enlève de nouveau des enfants en Afrique centrale, pariant sur le fait que la communauté internationale échouera à protéger les plus vulnérables face aux forces de Kony”, a dit Paul Ronan, le directeur de The Resolve. “Jusqu’ici en 2016, ce pari a payé”, a-t-il poursuivi.

La LRA semble essayer de “reconstituer” ses forces en raison de revers militaires, indique le document. Le groupe a été frappé par une série de défections et d’arrestations de ses membres par les forces étrangères qui la combattent depuis 2011. D’après LRA Crisis Tracker, entre novembre 2012 et juin 2014, la LRA a perdu au moins 51 combattants ougandais ; 32 ont fait défection, 14 ont été tués ou capturés, et 5 ont été exécutés sur les ordres de Kony.

En outre, la Cour pénale internationale (CPI) a émis un mandat d’arrêt contre le chef de cette milice, Joseph Kony, poursuivi pour “crimes de guerre”. Parallèlement, en décembre, son ancien garde du corps, George Okot, a fait défection.

Selon Sean Poole d’Invisible Children, la LRA qui avait perdu une “grande partie de ses combattants”, semble essayer de se reconstruire à travers ces enlèvements qui représentent un “énorme changement dans son mode de fonctionnement”.

Pour rappel, la LRA s’est formée dans le nord de l’Ouganda il y a près de 30 ans, mais s’est retirée en RCA et dans d’autres pays du fait de la riposte de l’armée régulière ougandaise. Son objectif est de renverser le président ougandais, Yoweri Museveni pour mettre en place un régime fondé sur les Dix Commandements de la Bible. Les États-Unis l’ont placée sur la liste des organisations terroristes.
.

Voir plus