Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Dopage : ce sera « tolérance zéro », pour le CIO

Dopage : ce sera « tolérance zéro », pour le CIO

Suisse

Le Comité international olympique (CIO) promet le principe de « tolérance zéro » aux athlètes épinglés pour dopage et aux coupables de corruption.

L’attribution des Jeux olympiques de Rio et de Tokyo entachée de corruption. C’est ce qu’ont annoncé cette semaine des médias européens. Un nouveau parfum de scandale qui a fait réagir le président du Comité international olympique qui prône la tolérance zéro dans les affaires de corruption. « Vous savez que le CIO a fait autant qu’une organisation peut faire pour régler le problème de la corruption. Nous avons toutes les règles et instruments en place pour lutter contre la corruption avec une tolérance zéro et nous avons fait les dernières mises à jour là-dessus, suivant l’ordre du jour de l’agenda olympique 2020 », a déclaré Thomas Bach, président du Comité international olympique.

C’est le Guardian qui a révélé mardi l’ouverture, en France, d’une enquête préliminaire au sujet de l’attribution des deux prochains JO. Une affaire à laquelle s’intéresse particulièrement le CIO qui a déjà pris contact avec les autorités françaises pour en savoir un peu plus. « Quand les premières rumeurs sont intervenues, nous avons demandé à l’AMA (Agence mondiale antidopage) et aux autorités françaises de nous fournir les informations nécessaires. Jusqu‘à présent, nous n’avons aucune preuve à cet égard et je pense que vous savez tous que cela vient d‘être confirmé aujourd’hui par les autorités françaises dans un communiqué où ils l’ont fait clairement », a fait savoir le président du CIO.

Au cœur de ce nouveau scandale, encore Lamine et Papa Massata Diack. Selon le journal britannique, l’ancien président de l’IAAF et son fils pourraient également avoir influencé le vote pour l’attribution de JO 2020, notamment, en soudoyant certains électeurs. Les deux hommes sont déjà poursuivis pour corruption dans le scandale de dopage à grande échelle des athlètes russes, qui vaut à Lamine Diack une mise en examen en France et un mandat d’arrêt international à son fils, actuellement au Sénégal.

Une équipe de réfugiés aux JO de Rio

Par ailleurs, le président du Comité international olympique a annoncé la création d’une équipe de réfugiés, qui prendra part aux prochains JO de Rio. « Je suis heureux d’annoncer aujourd’hui la création officielle de l‘équipe olympique des réfugiés. Cette équipe sera comme les autres équipes des comités nationaux olympiques. Elle bénéficiera de tous les privilèges au même titre que les autres équipes (…) Nous volons envoyer un message d’espoir pour tous les réfugiés du monde entier », a expliqué M. Bach. L‘équipe sera composée de 43 athlètes de haut niveau et défilera sous la bannière olympique lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Rio, prévus du 5 au 21 août prochain.

Voir plus