Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La plus grande ferme de rhinocéros au monde est sud-africaine

La plus grande ferme de rhinocéros au monde est sud-africaine

Afrique du Sud

Avec 8.000 hectares, elle est la plus grande ferme de rhinocéros au monde. Cette ferme sud-africaine renferme environ 1200 rhinocéros et ressemble à une place forte.

John Hume, richissime homme d’affaires sud-africain et propriétaire de cette ferme de rhinocéros s’est mis en tête de “sauver” ces animaux aux formes préhistoriques. Il dépense environ 150.000 euros par mois dans la sécurité du ranch.

La nuit, un hélicoptère équipé d’une caméra infrarouge survole le ranch. En journée, des hommes en treillis, le visage masqué et armés de fusils d’assaut, patrouillent à l’affût de braconniers.

Malgré ces précautions et en dépit de l’imposant dispositif de sécurité, 39 rhinocéros ont été braconnés sur le ranch depuis 2008.

L’espèce est menacée par le braconnage, qui alimente la forte demande de corne en Asie, où on lui prête des vertus médicinales. La corne de rhinocéros n’est pourtant composée que de kératine, comme les ongles. Au marché noir, elle s’arrache au prix d’environ 60.000 dollars le kilo, plus cher que la cocaïne.

Pour John Hume, l’interdiction du commerce international des cornes de rhinocéros, en vigueur depuis 1977 n’empêche pas pour autant le braconnage. Il pense que l’on pourrait protéger les rhinocéros avec les revenus générés par la vente légale de cornes. Il se démène donc pour la levée de l’interdiction. En 2015 déja, il avait obtenu la levée d’un moratoire pour l’Afrique du Sud, première étape, selon lui, dans son combat. Du coup, ses détracteurs lui prêtent avant tout des visées mercantiles.

“Aujourd’hui, les cornes sur le marché viennent de rhinocéros morts braconnés, alors qu’on peut répondre à la demande avec des rhinocéros vivants”, assure le septuagénaire volubile et passionné. “Ça me sidère ! “, s’emporte-t-il, alors que 1.175 rhinocéros ont été braconnés en Afrique du Sud l’an dernier.

Pour ouvrir son ranch en 2008, John Hume a vendu ses hôtels. Il emploie aujourd’hui une soixantaine de personnes, sans compter son “armée” dont il ne dévoile pas le nombre. “Trop sensible”, déclare-t-il.

Pour la sécurité des rhinocéros, leurs cornes sont coupées régulièrement quand elles poussent jusqu‘à un niveau requis. Et pour cause, éviter qu’ils se blessent lors des combats. C’est aussi un moyen de dissuader les braconniers. L’opération, indolore pour l’animal, dure au total un quart d’heure.

John Hume possède environ 5 tonnes de cornes de rhinocéros. Impossible de les voir : elles sont entreposées sous haute protection dans des banques et auprès de compagnies de sécurité. Une fortune potentielle, mais qui ne vaut rien dans l’immédiat, tant que le commerce international reste illégal.

Voir plus