Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Le Japon et l'Egypte s'engagent dans un important partenariat économique

Le Japon et l'Egypte s'engagent dans un important partenariat économique

Japon

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi est en visite au Japon, où il a rencontré hier (lundi) le Premier ministre japonais. Des projets d’investissement japonais ont été au menu de la rencontre.

17, 7 milliards de dollars. C’est la somme que les entreprises japonaises vont investir en Egypte, selon la déclaration du Premier ministre japonais Shinzo Abe. Ce dernier a annoncé la nouvelle hier lundi, après une rencontre avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Tokyo, la capitale japonaise. L‘électricité, ainsi que d’autres importants secteurs en Egypte intéressent les investisseurs japonais.

Shinzo Abe ne s’est pas étalé sur les détails, mais un responsable du ministère des Affaires étrangères (du Japon) a laissé tout de même entendre que les entreprises japonaises et égyptiennes devraient signer plus de 10 protocoles d’accord demain mercredi.

Le Japon, spécialisé dans le domaine de l‘électronique (entre autres), exporte aussi son expertise en matière de systèmes ferroviaires et de production d‘électricité au Moyen-Orient et vers d’autres régions dans le cadre de sa stratégie de croissance.

Le Japon et l’Egypte envisagent aussi d’améliorer leur coopération militaire et diplomatique. Et cela, de façon périodique, afin de renforcer les liens sécuritaires qui les unissent.

Cette coopération entre les deux pays ne peut que bénéficier à l’Egypte, qui fait face à d’importantes difficultés économiques depuis le soulèvement de 2011, qui a causé la chute d’Hosni Moubarak. Soulèvement qui a aussi laissé libre cours aux agitations causées par les jihadistes, surtout après le renversement du président pro-islamiste (soutenu par la confrérie des Frères musulmans) Mohamed Morsi, en 2013.

Une filiale égyptienne du groupe terroriste État islamique mène une insurrection dans le Sinaï. Tous ces événements ont mis à mal le secteur touristique, qui constitue une très importante source de devise pour l’Etat égyptien, sans oublier la fuite massive des investisseurs étrangers.

Voir plus