Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le renforcement de l'AMISOM en vue

Le renforcement de l'AMISOM en vue

Somalie

Réunis à Djibouti le week-end dernier, les pays contributeurs de troupes à la Mission de l’Union africaine en Somalie ont décidé de prendre des mesures pour renforcer l’efficacité des soldats.

Les chefs d’Etat et de gouvernement contributeurs de troupes à la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) ont convenu d’un soutien plus accru et urgent à la mission. C‘était à l’issue d’une réunion à Djibouti le week-end dernier.

Pour le président kényan Uhuru Kenyatta, l’aboutissement des objectifs de stabilisation de la Somalie passe par le renforcement de la force de frappe des armées de terre, de l’air et de la marine. “Priver une mission comme l’AMISOM de ses capacités est non seulement inacceptable, mais aussi intenable”, a-t-il affirmé.

Le président somalien Hassan Sheikh Mohamud a révélé que le Kenya avait perdu entre 180 et 200 soldats dans une attaque en janvier dernier.

Yoweri Museveni qui a remporté son cinquième mandat dans un processus électoral controversé n’a pas assisté à la rencontre. Il était cependant représenté par le Général Jeje Odongo, ministre d‘État en charge de la Défense.

Le sommet a identifié des lacunes dans le commandement central en Somalie comme une faiblesse à rectifier. La diminution du soutien financier de l’Union européenne a aussi été un sujet de préoccupation des chefs d’Etat.

De l’ONU, les chefs d’Etat ont sollicité l’accélération de la procédure administrative pour le déploiement en Somalie des hélicoptères promis par l’Ethiopie, le Kenya et l’Ouganda pour combattre le groupe terroriste Al Shabaab.

Ont pris part aux travaux le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, le président du Kenya Uhuru Kenyatta et le président de la Somalie Hassan Sheikh Mohamud. Le sommet était présidé par Ismail Omar Guelleh, président de la République de Djibouti.

Voir plus