Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Maroc et l'Allemagne veulent davantage coopérer sur les réfugiés

Le Maroc et l'Allemagne veulent davantage coopérer sur les réfugiés

Maroc

Le Maroc et l’Allemagne sont en passe de signer des accords visant à “lutter davantage” contre le terrorisme. Des accords qui concernent également le rapatriement des ressortissants marocains arrivés en Allemagne durant l’année 2015.

Les délégations marocaine et allemande ont déclaré lundi vouloir signer un nouvel accord pour améliorer la “lutte contre le terrorisme” et rapatrier au Maroc des ressortissants marocains qui seraient arrivés en Allemagne en 2015, se faisant passer pour des réfugiés syriens.

“Nous avons convenu de signer rapidement un nouvel accord en matière de sécurité globale qui englobe toutes les formes de lutte contre les criminalités, particulièrement contre le phénomène du terrorisme”, a déclaré le ministre marocain de l’Intérieur.

Mohamed Hassad a également fait état de la pleine coopération entre les deux pays pour empêcher que des personnes mal intentionnées utilisent le flux de réfugiés qui va vers l’Allemagne, se faisant passer pour des réfugiées.

L’hôte allemand est revenu sur l’accord trouvé qui concerne dans un premier temps, le rapatriement d’un plus grand nombre de réfugiés marocains, notamment ceux qui se sont fait passer pour des réfugiés syriens.

“Nous avons atteint un accord politique sur la sécurité que nous avons négocié pendant plusieurs années et que nous allons maintenant finaliser. Il couvre différents domaines de la coopération dans la lutte contre le terrorisme international, la lutte contre la contrebande, les trafics, la lutte contre la criminalité organisée et la lutte contre la migration illégale, reste quelques détails techniques à échanger avant de pouvoir signer.”

Accords sous conditions ?

Des accords qui font suite à la pression exercée par l’Allemagne sur le Maroc, pour ce qui est des aides financières. Le gouvernement allemand a menacé le Maroc et l’Algérie de suspendre ses aides si les deux États se refusaient à coopérer dans le rapatriement de leurs ressortissants qui se sont vu refuser le statut de “réfugiés politiques”.

Ce durcissement de ton de la part des autorités allemandes survient après les violences qu’a connues la ville de Cologne le soir de Noël où plusieurs centaines de personnes, en majorité des réfugiés, auraient agressé des femmes ; des agressions qui seraient allées parfois jusqu’au viol. Une enquête de police a révélé que 40 % de ces agresseurs étaient originaires du Maroc. Pis, ils avaient demandé le statut de réfugiés politiques.

Voir plus