Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda/Présidentielle : le principal opposant rejette les résultats du scrutin

Ouganda/Présidentielle : le principal opposant rejette les résultats du scrutin

Ouganda

Le chef de l’opposition ougandaise, Kizza Besigye, a rejeté samedi dernier les résultats de l‘élection présidentielle.

Ce rejet est intervenu quelques minutes après l’annonce de la réélection du président sortant Yoweri Museveni. Au pouvoir depuis 30 ans, il été réélu pour un cinquième mandat de cinq ans.

Besigye qui a obtenu 35,37 % des voix contre 60,75% pour Museveni, a déclaré dans un communiqué que “les résultats de l‘élection présidentielle doivent être rejetés”. Il s’adressait en l’occurrence aux Ougandais et à la communauté internationale. Pour corroborer sa requête, Besigye a adressé une longue liste de reproches au régime et aux organes de l’Etat.

“Comme vous avez pu l’entendre, nous rejetons les résultats des élections. Nous devons continuer la lutte qui risque d‘être longue et difficile, mais à la fin, nous vaincrons. Nous avons gagné les élections. Nous gagnerons notre combat et nous aurons le pouvoir (…) C’est notre pays. Nous ne pouvons pas permettre qu’il soit tenu en otage par un groupe de personnes”, a affirmé le chef de l’opposition qui a incité à arrêter toute coopération avec le gouvernement en place. “Nous devons dénoncer ce vol électoral en ne reconnaissant pas ce gouvernement et en arrêtant de coopérer avec lui”, a insisté l’ancien médecin du président Museveni, estimant que “ce gouvernement ne peut survivre sans notre coopération.”

L’impartialité de la Commission électorale a également été mise en cause par les observateurs de l’Union européenne et du Commonwealth.

Arrivé au pouvoir en 1986 (après avoir renversé l’autocrate Milton Obote), Museveni est encore très populaire dans les campagnes. Il a bénéficié de la puissance financière et de l’expérience électorale de son parti.

L’Ouganda, pays enclavé d’Afrique de l’Est dont la population est estimée à 37 millions d’habitants, n’a jamais connu d’alternance politique pacifique depuis son indépendance en 1962.

Voir plus