Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Niger : l'élection présidentielle suscite l'espoir des populations

Niger : l'élection présidentielle suscite l'espoir des populations

Niger

7,5 millions de Nigériens se sont rendus aux urnes dimanche pour élire leur futur président de la République. Malgré les retards observés dans la mise en place de certains bureaux de vote, la plupart d’entre eux ont décidé de remplir leur devoir de citoyen.

“Il y a longtemps que l’on n’a pas vu un engouement comme ça. Ça nous rappelle les premiers moments de la démocratie au Niger. Et je pense que cette fois-ci, on aura un taux de participation vraiment acceptable”, a déclaré Tidjani, un électeur.

Un engouement qui traduit sûrement les espoirs fondés en cette élection par les Nigériens. La sécurité des personnes et des biens ainsi qu’une meilleure politique alimentaire pour contrer la famine demeurent parmi les préoccupations majeures du peuple nigérien.

Insécurité et famine

La sécurité reste l’une des priorités de la population inquiète de la situation ayant précédé le vote : la campagne a été marquée par de vives tensions politiques avec des échauffourées entre partisans du président et opposants, dans un pays miné par la pauvreté et la crainte d’attaques jihadistes. “Le pays est en danger puisque chaque matin, on entend qu’on attrape quelqu’un d’un côté, puis quelqu’un d’un autre côté. Il faut un bon président qui va bien gérer le Niger. On est derrière lui”, a déclaré Aïcha, électrice.

L’une des promesses de campagne du président sortant est d’“assurer la sécurité des personnes et des biens sur toute l‘étendue du territoire national”, s’il venait à être réélu.

Par ailleurs, la famine qui guette les populations semble ne pas préoccuper le gouvernement (selon l’opposition) qui a du mal à gérer le problème de la hausse des prix des produits alimentaires et de l’essence.

Plus de 2,5 millions de personnes se trouvaient en insécurité alimentaire en 2015, en raison d’un déficit céréalier lié aux conditions climatiques difficiles. Une enquête menée en 2014 montrait que 15,7 % de la population, soit 2.588.297 personnes sont en situation d’insécurité alimentaire, dont 410.297 en insécurité sévère.

Mahamadou Issoufou s’est également engagé à mobiliser davantage de fonds au cours de “son prochain mandat”. Plus de 900 milliards à l’agriculture et à l‘élevage, afin d’assurer la sécurité alimentaire. Cela, à travers “l’initiative 3N, les Nigériens Nourrissent les Nigériens “. Il entend aussi accroître les revenus des paysans et des éleveurs.

L’opposition pour sa part, qui a dénoncé une “iniquité flagrante” lors du scrutin de dimanche, se montre réticente face aux promesses du président Issoufou, au pouvoir depuis 2011. Depuis deux ans, les opposants l’accusent de provoquer des scissions au sein de leurs formations. Ils l’accusent notamment d’étendre son influence “à coups d’argent” et “de marchés publics”, dans l’objectif d’assurer sa réélection en 2016.

Voir plus