Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Museveni réélu, l'opposition conteste

Museveni réélu, l'opposition conteste

Ouganda

Le président ougandais rempile pour un nouveau mandat de cinq ans. L’opposition s’offusque et qualifie ces élections de farce.

La Commission électorale a déclaré la réélection de Yoweri Museveni, ce samedi en fin d’après-midi. Le président sortant obtient 60,8% des suffrages exprimés. Il devance ainsi son rival Kizza Bezigye, 35,4 % et son ancien Premier ministre Amama Mbabazi 1%. Avec un taux de participation de 58%, Yoweri Museveni s’impose dès lors comme l’homme fort de l’Ouganda. Il briguera son cinquième mandat, 30 ans après avoir accédé au pouvoir, en janvier 1986.

Ces résultats ont été rendus officiels en dépit des réserves des observateurs internationaux. À l’approche des résultats finaux, la mission du Commonwealth présidée par l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo a dénoncé un “ manque de transparence et d’indépendance” de la Commission électorale de même qu’une “atmosphère d’intimidation” tout au long de cette semaine d‘élection.

Kizza Besigye rélâché ?

Interpellé une fois, puis une deuxième, le chef du Forum pour le changement démocratique (FDC), Kizza Besigye a pu suivre les résultats de cette élection depuis son domicile à Kampala. Il dénonce des élections frauduleuses et affirme être en résidence surveillée.

“Aujourd’hui, je suis en résidence surveillée. Ma maison est bouclée et je ne suis pas autorisé à partir. Personne n’est autorisé à rentrer dans ma maison” a-t-il indiqué dans un communiqué, quelques heures après les résultats.

Ce dernier avait taxé ce scrutin de partial et promettait malgré tout de l’emporter. Mais il sera très vite stoppé dans son élan par deux interpellations. L’opposition a rejeté cette élection qu’elle qualifie de parodie, invitant la communauté internationale à invalider les résultats.

Des violences ont émaillé ce scrutin faisant par endroits des blessés et un mort.

Voir plus