Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Le film « Black » ne sortira pas en France

Le film « Black » ne sortira pas en France

France

Une autre fausse note pour « Black » réalisé par Adil El Arbi et Bilall Fallah. La maison de distribution a décidé de ne pas sortir le film belge dans les salles françaises. Un couac qui vient s’ajouter aux différentes polémiques déjà suscitées par ce projet.

Les cinéphiles français qui attendaient avec impatience la sortie, en France, de « Black » peuvent déchanter. Le film belge qui traite des bandes urbaines à Bruxelles ne sera pas diffusé dans les salles de cinéma de l’Hexagone. Ainsi en a décidé la maison de distribution Paname. Dans un communiqué repris par l’AFP, l’entreprise explique qu’“à la suite de l’interdiction du film Black d’Adil El Arbi et Bilall Fallah aux moins de 16 ans par la commission de classification, et aux réticences des exploitants de cinéma à le programmer dans le contexte actuel, nous annulons sa sortie en salles”. Toutefois, la maison de distribution entrevoit de programmer une sortie en e-cinéma, c’est-à-dire sur les plateformes virtuelles. « La date reste à déterminer », précise le distributeur.

Calqué sur des histoires d’amour comme celle de “Roméo et Juliette”, “Black” raconte une relation amoureuse impossible entre deux adolescents : elle est noire, il est d’origine maghrébine et appartiennent à des bandes rivales qui font la loi à Bruxelles.

Depuis sa sortie, le projet fait l’objet de quelques polémiques. Il a d’abord été interdit aux moins de 16 ans par la commission de classification en raison des nombreuses scènes de violence. Des scènes qui avaient poussé certains critiques à l’accuser de faire l’apologie de la violence dans un contexte marqué par la montée en puissance du terrorisme. Un cliché dont se défendent ses réalisateurs qui le présentent plutôt comme un film d’action à l’américaine. Mieux, pour eux, c’est plutôt une invitation à renoncer aux gangs. “C’est un film antibandes. Ces bandes, c’est l’horreur, ça fonctionne comme une mafia, c’est très difficile d’en sortir. A la fin du film, aucun spectateur n’a envie d’en faire partie”, s‘était alors défendu Adil El Arbi, l’un des deux réalisateurs.

En outre, sa première journée d’exploitation, le 11 novembre dernier, en Belgique a été égratignée par quelques incidents. En effet, des jeunes de moins de 16 ans avaient acheté un billet pour un autre film puis avaient pénétré dans une salle du complexe où « Black » était diffusé. Les incidents avaient éclaté dans la salle lorsque la police était venue contrôler les tickets et s‘étaient poursuivis à l’extérieur du complexe.

Malgré tout, le film jouit d’une certaine popuparité dans son pays d’origine où il a rencontré un succès remarquable. Il a été primé aux festivals de Toronto (Canada) et Gand (Belgique). Reste pour lui de conquérir le reste du continent européen.

Voir plus