Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'OMS poursuit les recherches sur les liens entre Zika et microcéphalie

L'OMS poursuit les recherches sur les liens entre Zika et microcéphalie

Virus Zika

L’OMS accumule des indices de liens entre le virus Zika et la microcéphalie. Dans quatre à six mois, elle devrait se prononcer officiellement.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi la mise en évidence de nombreux indices prouvant le lien entre le virus Zika et la microcéphalie. Cependant l’organisation donnera un avis officiel dans 4 à 6 mois.

“Nous sommes en train de vérifier d’autres facteurs possibles. Il pourrait exister d’autres corrélations. Mais il y a une accumulation croissante de preuves montrant un lien entre Zika et microcéphalie”, a déclaré Dr Bruce Aylmard en charge de la lutte contre les épidémies et les maladies émergentes à l’OMS.

Dans une étude publiée jeudi par la revue américaine spécialisée New England Journal of Medecine, des chercheurs slovènes rapportent avoir identifié le virus Zika dans des tissus cérébraux du foetus d’une femme rentrée l’an passé du Brésil, où elle avait contracté le virus.

Outre une réunion sur la recherche, le diagnostic et le vaccin relatifs à Zika début mars, l’OMS a déclaré qu’elle convoquerait incessamment son groupe consultatif sur le contrôle des moustiques.

Transmis par un moustique, le virus Zika est à l’origine d’une grande épidémie en Amérique latine. Il est soupçonné de provoquer de graves malformations congénitales du foetus et notamment des microcéphalies, mais aucune preuve scientifique incontestable n’a encore été présentée à ce jour.

Le Brésil est le pays le plus touché au monde par l‘épidémie de Zika. Il compte au moins 1,5 million de patients. Pour le moment, il n’y a ni vaccin, ni traitement contre le virus Zika. Toute la communauté scientifique est mobilisée contre cette maladie.