Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Guinée : les corps des six militaires tués à Kidal arrivés à Conakry

Guinée : les corps des six militaires tués à Kidal arrivés à Conakry

Guinée

Les corps des six hommes, couverts du drapeau de l’ONU, sont arrivés dans la capitale guinéenne par un vol spécial avec à son bord, le chef de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif.

Le même jour, un hommage leur a été rendu d’abord à Bamako au siège de la Minusma, puis à Conakry, où les six dépouilles ont été reçues par le président guinéen, des membres du gouvernement, des autorités militaires et les représentants des familles.

Alpha Condé s’est incliné devant les corps, puis des ambulances les ont conduits à l’hôpital de Conakry. Une vive émotion était perceptible sur les visages des personnes venues à cette cérémonie.

“Perdre une dizaine de personnes dans un espace de trois mois, c’est vraiment dramatique. Donc, nous profitons de l’occasion pour adresser toutes nos condoléances aux familles éplorées, aux forces de défense et de sécurité, au gouvernement et au peuple de Guinée”, a déclaré le Dr Mohamed Diané, ministre guinéen délégué à la Défense.

Perdre une dizaine de personnes dans un espace de trois mois, c'est vraiment dramatique.

“Mon mari était parmi ceux qui ont ramené en novembre dernier les deux premières victimes de Kidal. Aujourd’hui, c’est son tour et demain ?”, s’est écriée une femme, en référence aux deux soldats guinéens de l’ONU tués en novembre 2015 à Kidal dans une attaque contre le camp de la Minusma, également revendiquée par Ansar Dine.

Un septième corps, celui de l’adjudante Micheline Lamah, la première victime féminine de la Minusma, décédée des suites de ses blessures dans un hôpital de Dakar, arrivera à Conakry avant la fin de la semaine.

C’est “la première fois que nous déplorons la mort d’une sœur (Casque bleu)”, a souligné M. Annadif, chef de la Mission de l’ONU au Mali, ajoutant que “deux autres femmes de rang comptent également parmi les blessés”.

Les sept Casques bleus guinéens de la Minusma ont trouvé la mort dans un attentat-suicide à la voiture piégée combiné à des tirs de roquettes, revendiqué par le groupe jihadiste Ansar Dine.

Le général danois Michael Lollesgaard, chef des forces militaires de la Minusma, a indiqué que lors de l’attaque “le camp entier du contingent guinéen a été détruit et les soldats guinéens ont perdu tous leurs biens”.

La Minusma, déployée depuis juillet 2013 au Mali, est la Mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995.

Plusieurs voix s‘élèvent à Conakry demandant au gouvernement de retirer les militaires guinéens de la Mission de paix de l’ONU au Mali.

Voir plus