Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : formation d'un gouvernement d'union nationale

Libye : formation d'un gouvernement d'union nationale

Libye

Un gouvernement libyen d’union nationale a été formé et sa composition soumise au Parlement internationalement reconnu, a annoncé dimanche le Conseil présidentiel libyen, soutenu par l’ONU.

Les négociations pour la formation d’un gouvernement d’union nationale, souhaitée par la Communauté internationale, se tiennent à Skhirat, au Maroc. Elles sont organisées par le Conseil présidentiel, composé de neuf membres de factions rivales libyennes. Le Conseil est dirigé par Fayez al-Sarraj, un homme d’affaires appelé à devenir le Premier ministre selon un accord conclu sous l‘égide de l’ONU.

Selon le porte-parole du Conseil présidentiel, tout le monde espère que ce gouvernement d’union composé de 18 membres dont cinq ministres d’Etat, marquera le début de la fin du conflit en Libye. Toutefois, deux membres du Conseil ont refusé de signer le document qui annonce la formation du nouveau gouvernement.

“Nous n’avons pas signé, car nous ne sommes pas d’accord sur le gouvernement. La façon dont les ministres ont été nommés n’est pas transparente du tout”, a déclaré à l’AFP, l’un des deux membres sous couvert de l’anonymat.

Le Parlement reconnu internationalement siège à Tobrouk, dans l’est de la Libye. Un autre parlement, non reconnu, siège à Tripoli, la capitale libyenne.

Le Parlement de Tobrouk tiendra lundi ou mardi une session pour accorder ou non sa confiance au gouvernement d’union nationale, a déclaré à l’AFP un membre de ce Parlement, lui aussi sous le couvert de l’anonymat.

Un premier gouvernement de 32 ministres avait été annoncé le 19 janvier dernier, mais il avait été rejeté le 25 du même mois par le Parlement de Tobrouk. Le nombre des membres avait été jugé trop élevé.

Le Conseil présidentiel avait un délai de dix jours pour présenter un nouveau gouvernement. L’annonce de dimanche est intervenue quelques minutes avant l’expiration de ce délai.

La Libye est plongée dans le chaos et livrée à des groupes armés rivaux depuis que Mouammar Kadhafi a été renversé et tué en 2011, à la suite d’une rébellion soutenue par une intervention militaire occidentale menée par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Deux autorités se disputent le pouvoir depuis la prise de Tripoli par des milices, en partie islamistes à l‘été 2014, un gouvernement reconnu par la communauté internationale, installé dans l’est, et un gouvernement basé à Tripoli, proche d’une coalition de milices.

Les pressions pour la formation du gouvernement d’union se sont multipliées ces dernières semaines en Occident et en Afrique, où l’on craint tout particulièrement la montée en puissance en Libye du groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Voir plus